Éducation

VIDÉO - Une haie d'honneur de 700 collégiens pour le départ en retraite d'un professeur

Par Denis Souilla, France Bleu Bourgogne et France Bleu lundi 19 décembre 2016 à 20:43 Mis à jour le mardi 20 décembre 2016 à 17:47

Alain Donnat, professeur de sport pendant 38 ans, acclamé par tout un collège
Alain Donnat, professeur de sport pendant 38 ans, acclamé par tout un collège - (capture d'écran Facebook)

C'est une des belles histoires de 2016. Alain Donnat, ce professeur de sport au collège Paul-Fort à Is-sur-Tille (Côte-d'Or) a pris sa retraite vendredi 16 décembre. Au moment de son départ, les élèves du collège ont formé une haie d’honneur. "Le plus beau cadeau pour un professeur", selon lui.

Il ne s'y attendait pas mais s'en souviendra toute sa vie. Alain Donnat, bientôt 64 ans, a connu un départ en retraite comme en rêverait bon nombre d'enseignants. Ce professeur d'éducation physique et sportive (EPS) durant 38 ans au collège Paul-Fort à Is-sur-Tille (Côte-d'Or) effectuait son dernier jour vendredi 16 décembre. Au moment de partir, les 700 élèves de l'établissement l'ont acclamé et ont formé une haie d'honneur.

"J'ai croisé des regards d'enfants qui pleuraient, j'étais obligé de pleurer aussi"

— Alain Donnat, ancien professeur d'EPS, nouveau retraité

Alain Donnat : "J'ai vu tous les élèves, c'était un truc énorme"

Voir la vidéo sur Facebook

Une dose d'émotion

Ces applaudissements, aussi inattendus qu'émouvants pour Alain Donnat, ont d'abord paralysé le professeur et puis il a marché au milieu des élèves dans le couloir. "J'ai vu tous les élèves du collège qui faisaient une haie d'honneur, c'était un truc énorme. Je me suis dit 'Qu'est-ce-que je fais ? Est-ce que je continue d'avancer ? Est-ce-que je recule ?' Ça me semblait long, très long, je croisais des regards d'enfants qui pleuraient. J'étais obligé de pleurer aussi", raconte-t-il.

Stupéfait, Alain Donnat avoue ne pas avoir eu la force de prononcer quelques mots. Fallait-il remercier ? "Ça ne correspondait pas à ce que je ressentais, alors j'ai fait des gestes, des hochements de tête et j'ai fait un petit coucou pour dire que je m'en allais."

La surprise était bien préparée

Cette ovation avait été préparée quelques jours auparavant par la Conseillère principale d'éducation du collège Paul-Fort. Le mercredi, alors qu'Alain Donnat était en compétition hors de l'établissement, elle avait alors répété la haie d'honneur "afin que tout soit bien huilé" explique le nouveau retraité.

"Je n'ai rien vu venir, je ne savais rien du tout"

— Alain Donnat

Alain Donnat : "mes collègues avaient descendu leurs élèves des salles de cours"

Des messages touchants pour le professeur

Lundi soir, 274 000 personnes avaient déjà vu sur Facebook, la vidéo postée par Muriel Donnat, l'épouse d'Alain Donnat. La séquence a été partagée près de 2800 fois et commenté 600 fois. Parmi les mots laissés par les internautes, on peut y lire "hommage mérité", "il va nous manquer", "un prof d'EPS super qui a su motiver beaucoup d'élèves et les emmener loin". Après cette ovation, Alain Donnat a reçu des messages sur sa carrière de la part de quelques-uns des 10 000 élèves qu'il a côtoyés. Ces messages c'est "ce que j'avais voulu être en tant que professeur d'EPS", explique-t-il. "Cela a été une révélation. Je ne pensais pas que tous les messages que j'avais essayé de faire passer au cours de ma carrière avaient été reçus comme ça."

"Comme tous les enseignants d'EPS, on se bat chaque jour pour que notre discipline soit reconnue à part entière. Ce retour des enfants le prouve bien."

— Alain Donnat

Alain Donnat : "beaucoup de messages adressés sur ce que je voulais faire passer en tant que professeur d'EPS"

Voir les commentaires sur Facebook

Is-sur-Tille, en Côte-d'Or - Radio France
Is-sur-Tille, en Côte-d'Or © Radio France - Denis Souilla

Partager sur :