Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Violences au lycée Galliéni de Toulouse : le ministre change le proviseur, les professeurs pas satisfaits

mercredi 31 janvier 2018 à 9:01 - Mis à jour le mercredi 31 janvier 2018 à 12:26 Par Stéphanie Mora, France Bleu Occitanie et France Bleu

L'électrochoc espéré par les enseignants du lycée professionnel Galliéni a eu lieu. La Une de L'Express et le rapport des inspecteurs envoyés par le ministère conduisent Jean-Michel Blanquer à prendre des mesures "pour rétablir le droit". Annonce faite chez nos confrères d'Europe 1 ce mercredi.

"Un lycée en état de guerre" Galliéni fait la Une du magazine L'Express cette semaine.
"Un lycée en état de guerre" Galliéni fait la Une du magazine L'Express cette semaine. - capture d'écran

Toulouse, France

"On va mettre un stop à ça"

Jean-Michel Blanquer a reçu lundi le rapport des inspecteurs généraux qu'il avait envoyé à Galliéni : "je suis profondément scandalisé, c'est une situation inacceptable".

Le ministre de l'Education nationale envoie "une nouvelle équipe dirigeante dès ce matin".  Jean-Michel Blanquer évoque la nomination d'une personne qui a l'expérience de cette situation. Ce qui ne signifie pas forcément le remplacement du proviseur. "La force doit être du côté du droit" martèle Jean-Michel Blanquer qui précise qu'une "petite minorité de quelques dizaines de personnes a fait la loi. On n'a pas assez imposé les règles".  

L'interview du ministère de l'Education nationale ce matin chez nos confrères d'Europe 1.

"Ce n'est pas ce qu'on demandait"

L'un des représentants syndicaux des professeurs du lycée ne cache pas sa déception ce matin. 

À moins que le ministre nous envoie le magicien d'Oz cela ne changera rien. Les problèmes que nous rencontrons ne sont pas juste liés au non respect du règlement". 

Les enseignants réclament surtout plus de mixité dans ce lycée professionnel qui prépare aux métiers de l'automobile.

Nicolas Tournier, secrétaire départemental du SNETA FO et professeur à Gallieni sera l'invité de France Bleu Occitanie jeudi 7h50

"Un lycée en état de guerre"

L'hebdomadaire L'Express consacre six pages au lycée professionnel toulousain et sa Une sans ambiguïté : "Un lycée en état de guerre". L'établissement est pour lui le symbôle d'une République qui "abandonne ses missions". Le magazine publie le rapport du comité d'hygiène et de sécurité de l'Académie on y lit que : 60 à 80 élèves sont en suivi judiciaire , certains en possession d'armes. 95% des élèves et des personnels interrogés pour ce rapport ont été à un moment victimes de violence, des filles qui rasent les murs... Et un rectorat aux abonnés absents toujours selon L'Express. Une situation que les personnels de Gallieni dénoncent depuis plusieurs semaines et que nous avions déjà évoqué sur France Bleu Occitanie.