Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Violences intrafamiliales : une première crèche accueille les enfants prioritaires dès le 27 avril à Besançon

-
Par , France Bleu Besançon

Face à la hausse des violences intrafamiliales durant ce confinement prolongé jusqu'au 11 mai, la mairie de Besançon décide de d'ores et déjà rouvrir certaines crèches municipales. Celle du quartier de St-Ferjeux est la première qui accueillera les enfants concernés dès ce lundi 27 avril.

Crèche d'enfants (illustration)
Crèche d'enfants (illustration) © Radio France - François Destoc

La crèche municipale du quartier de St-Ferjeux à Besançon (Doubs) était la seule encore ouverte depuis le début du confinement mi-mars pour accueillir les enfants des personnels prioritaires (soignants, police, pompiers, etc.). Soit 12 bambins au total, pour une capacité d'accueil de 30 places.

Et dès ce lundi 27 avril - deux semaines avant le début du déconfinement progressif annoncé à partir du 11 mai - cette même crèche va être accessible à d'autres enfants : ceux confrontés à des violences intrafamiliales, une dérive nationale en très forte hausse au fur et à mesure de ces longues et pesantes semaines confinées. C'est la mairie de Besançon, après une réunion de municipalité en visioconférence ce 20 avril avec notamment les élus du CCAS (Centre Communal d'Action Social), qui a fait cette demande dérogatoire auprès de la Préfecture du Doubs. 

"Soulager" les enfants et leurs parents

Les normes sanitaires liées au coronavirus peuvent être respectées avec des locaux composés de trois parties distinctes à la crèche de St-Ferjeux, où grâce à la prise en charge et aux compétences des professionnels de la petite enfance sur place : "l'objectif est de tenter de soulager et de préserver au maximum ces enfants de leur cercle familial en les éloignant de leur(s) parent(s), temporairement durant la journée. Chacun pourra ainsi souffler", explique Yves-Michel Dahoui, l'Adjoint en charge de l'Education à la Ville de Besançon.

Possibilité de rouvrir des crèches supplémentaires avant le 11 mai

L'élu précise également que la mise en place effective et concrète s'effectuera progressivement : "les services spécialisés de la Protection de l'Enfance doivent d'abord rencontrer et convaincre les familles suivies après des signalements de violences intrafamiliales". Ce lundi 27 avril, "il n'y aura ainsi, peut-être, que deux ou trois enfants supplémentaires accueillis, pour commencer" à la crèche de St-Ferjeux. Mais, indique aussi Yves-Michel Dahoui : "si besoin, en _fonction des demandes_, d'autres crèches bisontines pourront rouvrir avant le 11 mai".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess