Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Viviers : les tarifs contestés de la cantine

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

L'opposition dénonce une forte augmentation des tarifs de la cantine à Viviers (Ardèche). La maire parle d'augmentation modérée due à un cahier des charges plus qualitatif.

L'école primaire de Viviers
L'école primaire de Viviers © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

L'opposition au conseil municipal à Viviers (Ardèche) a décidé de saisir le préfet pour qu'il exerce le contrôle de légalité sur une délibération prévoyant l'augmentation des tarifs des cantines des écoles maternelles et primaires.  

"Ce n'était pas le moment." - Dominique Hallynck, conseiller municipal d'opposition

L'opposition conteste l'augmentation des tarifs en général mais les conseillers d'opposition ne décolèrent pas à propos de l'augmentation du tarifs pour les enfants qui n'habitent pas Viviers. La majorité vient de créer un tarif extérieur unique sans tenir compte du quotient familial. Jusque-là les enfants qui n'habitaient pas Viviers payaient le même tarif que les petits vivarois. Aujourd'hui, ils payent 5,55 euros le repas ce qui fait une augmentation de 98% pour ceux qui payaient 2,8 €, la tranche la plus basse. 

L'opposition estime que c'est une école en particulier qui est visée, l'école privée puisque c'est là que se trouvent les enfants qui viennent d'autres communes que Viviers.  La majorité est en train de réfléchir à une révision du tarif extérieur. Elle pourrait lui appliquer un système de tranche comme pour les tarifs des vivarois. 

Une renégociation du contrat des cantines

Cette augmentation des prix s'accompagne d'un changement du cahier des charges demandé par la maire. Et Viviers va au-delà de la loi Egalim applicable au 1er janvier prochain. Il y aura à Viviers, 50% de bio dans les assiettes des enfants, 70% de "produits de qualité et durable" selon les termes de la loi. Les desserts trop sucrés seront remplacés par des fruits et il y aura deux repas végétariens par semaine. Un profond changement qui a un coût explique la maire Martine Mattéi. Il faut par ailleurs prendre en compte le coût engendré par le personnel. Les tarifs de la cantine n'avaient pas été revus depuis 2015.   

Les tarifs pour les enfants de Viviers augmentent de 5 à 15% selon les tranches du quotient familial. Ils sont applicables depuis le premier mars. Le tarif pour les enfants extérieurs à la commune seront applicables à la rentrée de septembre.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess