Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Weckolsheim : mobilisation contre la fermeture d'une classe dans le village de 700 habitants

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Une journée de mobilisation ce mardi à Weckolsheim. Les parents d'élèves redoutent la fermeture à la rentrée prochaine en primaire, d'une classe monolingue. Cela entraînerait pour les élèves d'aller à Wolfgantzen en car, ce qui coûterait 37.000 euros à la commune qui n'a pas les moyens.

La classe de monolingue est menacée de fermeture
La classe de monolingue est menacée de fermeture © Radio France - Guillaume Chhum

Weckolsheim, France

Une journée école morte et distribution de tracts, toute la journée de ce mardi 4 juin, entre 7h30 et 16 heures à Weckolsheim, à une vingtaine de kilomètres de Colmar. 

Les parents d'élèves sont mobilisés contre la fermeture de la classe primaire monolingue à la rentrée prochaine. Les enfants devront prendre le car, pour aller dans la commune voisine Wolfgantzen. 

La commune n'a pas les moyens de payer le transport 

Une décision qui aura un coût pour la municipalité, près de 37.000 euros par an, transport et accompagnement inclus. C'est 11% du budget de fonctionnement global, assure le maire de Weckolsheim, Alertte Bardat. 

Il faut se battre pour le maintien de cette classe. Un village qui n'a plus d'école est un village qui meurt," Arlette Bardat, la maire de Weckolsheim

La maire Arlette Bardat est vent debout contre cette décision

Des tracts ont été distribués aux automobilistes  - Radio France
Des tracts ont été distribués aux automobilistes © Radio France - Guillaume Chhum

Une décision absurde pour les habitants de cette commune de 700 habitants, alors qu'il y a 12 élèves en monolingue et 18 en bilingue et que cette classe est amenée à être transformée en section, ce qui ferait perdre un demi-poste. 

De nouveaux habitants attendus dans le lotissement flambant neuf 

D'autre part, de nouveaux habitants doivent arriver avec la fin de la construction d'un lotissement d'une une quarantaine de logements. 

Ce sera une nouvelle organisation pour les parents, c'est aussi des frais supplémentaires pour la commune, on veut garder cette classe " Céline, porte-parole des parents d'élèves 

Reportage sur cette journée de mobilisation à Weckolsheim

Des banderoles ont été accrochées sur l'école  - Radio France
Des banderoles ont été accrochées sur l'école © Radio France - Guillaume Chhum

Une pétition circule, elle a recueillie plus de 500 signatures. Les parents d'élèves et la mairie attendent avec impatience les arbitrages du CDEN , le Conseil Départemental de l'Education Nationale qui se réunira le 13 juin. 

Ils espèrent que le rectorat revienne sur sa décision. 

Choix de la station

France Bleu