Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

INFO FRANCE BLEU - Une nouvelle classe de maternelle adaptée aux enfants autistes dans l'Yonne

Par

C'est une information France Bleu Auxerre : une nouvelle classe de maternelle adaptée aux enfants autistes va s'implanter dans l'Yonne à Rosoy, près de Sens, pour la prochaine rentrée.

 Une nouvelle classe de maternelle adaptée aux enfants autistes va ouvrir à Rosoy, dans l'Yonne, près de Sens. (Photo d'illsutration)  Une nouvelle classe de maternelle adaptée aux enfants autistes va ouvrir à Rosoy, dans l'Yonne, près de Sens. (Photo d'illsutration)
Une nouvelle classe de maternelle adaptée aux enfants autistes va ouvrir à Rosoy, dans l'Yonne, près de Sens. (Photo d'illsutration) © Getty - Weekend Images Inc.

C'est une information France Bleu Auxerre : une nouvelle classe de maternelle adaptée aux enfants autistes va s'implanter dans l'Yonne à Rosoy, près de Sens, pour la prochaine rentrée. Un projet financé par l'Agence Régionale de Santé et l'Éducation nationale.

Publicité
Logo France Bleu

Sept élèves dans la future classe de maternelle adaptée aux enfants autistes de Rosoy

Sept enfants doivent être accueillis à terme en petite, moyenne et grande section de cette Unité d'Enseignement Maternelle Autisme (UEMA), la deuxième du genre dans l'Yonne après celle ouverte en 2017 à Auxerre, à l'école Saint-Siméon. Sept enfants encadrés par autant de professionnels : une enseignante spécialisée, des psychologues et psychomotriciens, des animateurs de la commune...

C'est l'Épnak, l'Établissement national Antoine Koenigswarter qui accueille des personnes en situation de handicap pour contribuer à leur insertion sociale et professionnelle, qui pilote l'opération dans l'Yonne. Pour son directeur adjoint, Dominique Beaujard, la mise en place de cette UEMA "va répondre à un besoin important des familles mais surtout des enfants. Il y aura un accompagnement quotidien, individuel ou collectif, sur le plan scolaire et éducatif, à chaque moment de la journée, pour pouvoir acquérir toutes les habilités sociales et prérequis de la maternelle."

Un travail "très important" dixit Dominique Beaujard, qui permettra aux enfants autistes de "poursuivre leur scolarisation en milieu ordinaire ou avec des accompagnements spécialisés. On peut changer des trajectoires de vie en ayant une prise en charge précoce. Plus on commencera tôt, plus on pourra éventuellement donner la possibilité à des adultes autistes d'occuper des places différentes dans la société."

Ce projet d'UEMA dans la région de Sens a mis du temps à aboutir. Mais dès que les porteurs du projet sont allés toquer à la porte de la municipalité de Rosoy pour prospecter des locaux, cette dernière, par la voix de sa maire, Dominique Chappuit - également présidente des Maires ruraux de l'Yonne - a tout de suite dit oui comme l'explique le premier adjoint de la commune de 1 139 habitants, Luc-Henri Jolly : "Ils cherchaient une salle de classe depuis trois ans à Sens et aux alentours et sont ensuite venus nous voir, en nous expliquant que nos locaux convenaient en termes de disposition. On a donc accepté, parce que c'est comme ça que ça se passe à Rosoy !"

C'était d'une évidence d'accepter, ça rend un service énorme à la population

"On a toujours plutôt un bon accueil au fur et à mesure de nos visites sur les différentes municipalités, détaille Vincent Auber, directeur académique des services de l'Éducation nationale (Dasen). Mais c'est bien la contrainte de locaux qui a toujours été réelle concernant la création d'UEMA. Sans oublier celle concernant l'équipe de professeurs : il faut qu'elle soit partante. Et puis, il faut être géographiquement bien placés. Ce qui est le cas avec Rosoy, qui va nous permettre, avec l'UEMA d'Auxerre, de bien mailler le territoire. L'objectif, c'est de mieux accompagner la prise en charge d'enfants dans le champ du trouble autistique, qui ont beaucoup de mal à s'exprimer, avec un trouble de la relation plus important que d'autres."

Et le premier adjoint de Rosoy, Luc-Henri Jolly, de poursuivre : "On ne fait que prêter des locaux, ça ne nous coûte presque rien. C'était d'une évidence d'accepter, ça rend un service énorme à la population. J'ai lu partout que de nombreux parents de jeunes autistes devaient aller en Belgique pour scolariser leurs enfants parce qu'ils ne sont acceptés que là-bas ! Il y a un moment, il faut arrêter les conneries... Tout le monde veut que les enfants autistes soient accueillis à l'école, mais personne n'a envie de le faire chez soi ! On a donc pris le taureau par les cornes en se disant : 'Allons-y !'"

Pour Rosoy, accueillir une Unité d'Enseignement Maternelle Autisme est une aubaine afin de gagner en compétence, souligne Luc-Henri Jolly. "Dans ce projet, on veut impliquer l'ensemble de nos personnels à la sensibilisation de l'autisme, annonce-t-il. Comme nos animateurs du périscolaire et du centre de loisirs. On aura trois ou quatre animateurs qui seront formés à ce sujet. On sera mieux préparés pour recevoir ce type d'enfant. Tout le monde y gagne parce qu'on va se retrouver avec un personnel impliqué et formé, ça nous rajoute une corde à notre arc tout en faisant une bonne action, sachant que ça va améliorer la qualité de service du centre de loisirs et du périscolaire."

Selon nos informations, une autre classe adaptée aux enfants autistes va ouvrir à la rentrée prochaine à Laborde, près d'Auxerre, mais en élémentaire. Dans l'Yonne, l'autisme touche près de 3 500 personnes (700 000 en France), dont 500 enfants.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu