Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Éducation page 7

Les salles de classe resteront vides pendant 4 semaines au minimum.
La région des Hauts-de-France met 7 500 ordinateurs portables à disposition des lycéens, le département de la Somme met également des ordinateurs à disposition des  collégiens.
Une cinquantaine d'enfants seront pris en charge à Saint-Sever grâce au service minimum d'accueil (Illustration)
Pour Marine et Morgane, c'est l'accompagnement individuel des enfants qui peut être remis en cause
Depuis que le Brexit a entraîné la suppression du programme d’échange Erasmus, les départs d’étudiants et de chercheurs se succèdent
Des écoles restent ouvertes dans les communes la semaine prochaine pour les enfants des professionnels prioritaires.
Le nombre d'élèves testés positifs en Ile-de-France a bondi d'un tiers en une semaine
Vitali Sardariani, élève géorgien du lycée Jean-Moulin de Revin, menacé de devoir quitter la France
Mairie de Beaucaire (Gard)
(Image d'illustration) L'Académie de Nancy-Metz fait partie des Académies en France les plus touchées par des fermetures de classes cette semaine.
Ecole Dauphinot à Reims - Illustration
Les enfants dont les parents exercent des métiers dits prioritaires pourront être accueillis à l'école à partir du 6 avril. (illustration)
Les lycéens peuvent en faire la demande auprès de leur établissement. (Image d'illustration)
Trois établissements sont fermés (illustration)
La dernière règle en vigueur entraînait la fermeture de la classe dès le premier cas de coronavirus.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess