Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

17 habitants, 14 électeurs, Guinecourt est le plus petit village de la région

-
Par , France Bleu Nord

En fusionnant avec le village voisin, Canteleux a perdu son label de plus petit village de la région. A Guinecourt pas question de perdre son autonomie et les 7 conseillers municipaux entendent bien défendre leur indépendance.

L'unique salle de la mairie fait 10m2 tout au plus, les conseillers s'y réunissent une fois par an
L'unique salle de la mairie fait 10m2 tout au plus, les conseillers s'y réunissent une fois par an © Radio France - Claire Mesureur

Niché au coeur de la plaine dans le sud du Ternois, le petit village de Guinecourt a donc récupéré le label de "plus petite commune" de la région à la faveur de la fusion de Canteleux et de Bonnière à quelques kilomètres seulement. Il faut dire que Guinecourt ne rassemble que 7 foyers, dont un est occupé par un couple de britanniques qui ont donc perdu leur droit de vote à l'occasion du brexit. Ne restent donc plus que 14 électeurs pour 17 habitants.

"C'est malheureux, se lamente le maire Léon Vischery, trois maisons du village restent vides, il nous faudrait des jeunes avec des enfants pour relancer la vie au village". Léon Vischery a été élu pour la première fois en 1979 et en 1987 il a remplacé le maire qui désirait passer la main. Il repart donc pour un nouveau mandat!

A 73 ans, Léon Vischery ne s'est même pas poser de question avant de repartir pour un nouveau mandat
A 73 ans, Léon Vischery ne s'est même pas poser de question avant de repartir pour un nouveau mandat © Radio France - Claire Mesureur

Mais il n'a pas fait campagne: "on n'a jamais de programme à Guinecourt, j'ai juste fait du porte à porte pour trouver deux nouveaux conseillers pour remplacer ceux qui voulaient partir". Il faut dire que même s'il ne souhaite pas communiquer sur le montant de son budget il admet qu'il l'utilise surtout pour l'entretien des chemins communaux. "Avant quand on avait des enfants au village ça nous coûtait cher, il fallait payer pour l'école et la piscine, aujourd'hui on ne dépense que pour le colis des aînés en fin d'année".

Ici, pas d'église ni de cimetière à entretenir, on va à l'école dans le village voisin, Oeuf-en-Ternois, c'est là aussi qu'on se marie et qu'on se fait enterrer! Ici c'est la femme du maire qui fait le ménage à la mairie et on n'a pas davantage de cantonnier. "Quand il a fallu installer le tout à l'égout il y a une quarantaine d'années, se souvient Léon Vischery, on a tout fait nous même: y'en a un qui a creusé les trous avec un engin, et on a posé les tuyaux nous-même".

Même l'isoloir est artisanal!
Même l'isoloir est artisanal! © Radio France - Claire Mesureur

Alors même si l'enjeu du scrutin est relativement limité, le maire est obligé de respecter les règles électorales en ouvrant son unique bureau de vote aux heures légales. "Mais en général tout le monde vient voter aux alentours de midi". Et ça n'a rien à voir avec l'heure de l'apéro assure le maire, "on ne boit pas à la mairie"! Mais rien empêche de se retrouver ensuite chez l'un ou chez l'autre!

Avec seulement 17 habitants Guinecourt aurait pu fusionner avec le village voisin mais les élus veulent conserver leur commune

Choix de la station

À venir dansDanssecondess