Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Élections

Brexit : la loi sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne a été promulguée

mardi 26 juin 2018 à 14:08 Par Léo Sanmarty, France Bleu

La loi promulguant le Brexit, la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, a été promulguée après plusieurs mois de débats au Parlement britannique ce mardi.

Brexit : la loi de la sortie du Royaume-Uni de l'UE a été promulgée
Brexit : la loi de la sortie du Royaume-Uni de l'UE a été promulgée © AFP - TOLGA AKMEN

La loi organisant le retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne a été promulguée, ce mardi 26 juin, au Parlement britannique. 

Adopté la semaine dernière par le Parlement britannique, le texte, présenté en juillet 2017 par le gouvernement conservateur de Theresa May, a été signé ce mardi matin par la reine Elisabeth II. L''assentiment royal" étant, au Royaume-Uni, la dernière étape de la procédure législative.

Le Brexit lancé "irrévocablement"

Cette loi confirme également au 29 mars 2019, à 23H00 (23H00 GMT, soit minuit à Bruxelles), la date officielle de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Les chances d'un éventuel retour sur la décision des Britanniques de quitter l'UE sont "maintenant nulles", a estimé l'eurosceptique ministre du Commerce international Liam Fox, selon qui l'adoption de la loi a lancé "irrévocablement" la mise en oeuvre du Brexit.

Pour l'influent député conservateur Jacob Rees-Mogg, partisan d'un Brexit sans concession, la fin de ce processus législatif houleux signifie que Theresa May pourra poursuivre les négociations avec Bruxelles dans une position "beaucoup plus forte"