Élections DOSSIER : Box Populi, donnez votre avis !

Présidentielle : les propositions des internautes de France Bleu pour une vie politique plus saine

Par La rédaction de France Bleu, France Bleu vendredi 17 février 2017 à 5:00

Box Populi : chaque semaine, nous invitons nos auditeurs et internautes à faire des propositions
Box Populi : chaque semaine, nous invitons nos auditeurs et internautes à faire des propositions © Radio France - Lucie Bombled

BOX POPULI - "Mieux contrôler les dépenses", exiger "un casier judiciaire vierge", "limiter l'âge des élus", "tirer au sort" nos représentants politiques, pouvoir les "révoquer" en cours de mandat... : les internautes de France Bleu ne manquent pas d'idées pour rénover la vie politique.

Dans le cadre de l'opération Box Populi, et alors qu'à moins de trois mois de la présidentielle, les "affaires" sont omniprésentes dans la campagne électorale (affaire Penelope Fillon, enquête en cours sur les assistants du Front national au Parlement européen, Nicolas Sarkozy et 13 autres protagonistes bientôt jugés dans l'affaire Bygmalion), nous vous avons demandé quelles sont vos bonnes idées pour que la vie politique soit plus saine.

Voici neuf idées recueillies cette semaine sur les pages Facebook du réseau France Bleu.

1. Mieux contrôler les dépenses

Pour assainir la vie politique, une majorité des internautes souhaite introduire un contrôle très strict des dépenses publiques de chaque élu : "Chaque centime d’argent public devrait pouvoir être justifié ! Les assistants parlementaires pourraient utilement s’en charger !" ironise Michel Crozier (France Bleu Besançon). "A la scandinave : tout euro du compte public dépensé" doit être "consultable par n’importe quel citoyen", pour Didi Dami (France Bleu Lorraine Nord).

"Chaque centime d’argent public devrait pouvoir être justifié !" - Aucun(e)
"Chaque centime d’argent public devrait pouvoir être justifié !" - imprime écran Facebook
"A la scandinaveé - Aucun(e)
"A la scandinaveé - imprime écran Facebook

Et les internautes d’imaginer une instance chargée de surveiller de près ces dépenses. Pour Malherbe As Malherbe (France Bleu Normandie), “il faut impérativement mettre en place une commission totalement indépendante de contrôle".

"Mettre en place une commission totalement indépendante de contrôle des budgets" - Aucun(e)
"Mettre en place une commission totalement indépendante de contrôle des budgets" - imprime écran Facebook

Soucieux d'égalitarisme, les pays nordiques trônent généralement tout en haut du classement des États les moins corrompus selon Transparency International. La Norvège est l'un des pays les plus exigeants en matière de transparence. En France, la loi sur la transparence de la vie publique, adoptée en 2013 en réaction à l'affaire Cahuzac, a permis quelques avancées. Elle oblige notamment les parlementaires à remplir une déclaration d’intérêts et une déclaration de patrimoine qui sont examinées par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

Depuis 2014, le Parlement publie aussi chaque année sur internet le détail des projets financés par chaque député et chaque sénateur à l’aide de sa réserve parlementaire. En revanche, l'utilisation de leur indemnité représentative des frais de mandat (IRFM), qui permet aux élus de régler des frais professionnels, reste l'objet de polémiques régulières sur son opacité.

2. "Un casier judiciaire vierge"

Sur l’exigence de probité, plusieurs internautes réclament une "justice cohérente", à l’instar de Caroline Bruni d’Angonini, à Besançon : "Il est demandé à ce qu’un pompier, avocat, infirmier etc ait un casier judiciaire vierge. Il devrait en être de même pour la classe politique". "Que toute personne se présentant à une élection produise un casier judiciaire vierge comme cela est demandé à tous les fonctionnaires", insiste Christine Roux (France Bleu Périgord).

"Un casier judiciaire vierge pour être éligible !" - Aucun(e)
"Un casier judiciaire vierge pour être éligible !" - imprime écran Facebook
"Que toute personne se présentant à une élection produise un casier judiciaire vierge" - Aucun(e)
"Que toute personne se présentant à une élection produise un casier judiciaire vierge" - imprime écran Facebook

C'est en discussion ! Hasard du calendrier, en pleine affaire Fillon, de nouvelles règles pour contrer la "défiance" et renforcer la transparence aux élections ont commencé à être débattues début février à l'Assemblée, notamment une obligation de casier judiciaire vierge. L'objectif des députés socialistes et écologistes à l'origine de la proposition est d'"En finir avec le leitmotiv Tous pourris". Elle a néanmoins peu de chances d’être adoptée avant l'élection présidentielle.

3. Limiter l'âge des élus

La demande de renouvellement est forte. Pour que la politique ne soit plus "confisquée par une caste", certains proposent de fixer une limite d’âge pour inciter nos représentants à passer la main. 70 ans, pour Laurent Gatto (France Bleu Azur) et Gérard Guitton (France Bleu Picardie). Ce dernier propose que cette mesure soit élargie à "tous les nommés par le chef de l'Etat".

"Limiter l'âge des élus" - Aucun(e)
"Limiter l'âge des élus" - imprime écran Facebook
"Limiter l'âge des élus" - Aucun(e)
"Limiter l'âge des élus" - imprime écran Facebook

4. "Tirer au sort" nos représentants politiques

L'idée, originale, est avancée par Yannick Degand (France Bleu Nord) : “et pourquoi on ne piocherait pas au pif une centaine de bonhommes (et bonnes femmes) dans les listes électorales", demande-t-il. "Au moins, on tomberait sur des gens normaux !” Pour Pierre Dupeyrat (France Bleu Gascogne), cette mesure s'inspirerait des jurés populaires dans les procès d'assises. "Des personnes tirées au sort, secondées par un professionnel ! Au moins ces personnes connaîtraient pour certaines d'entre elles la vraie vie des citoyens ce que ne connaissent pas nos représentants !"

"Tirer au sort" nos représentants politiques - Aucun(e)
"Tirer au sort" nos représentants politiques - imprime écran Facebook
"Tirer au sort" nos représentants politiques - Aucun(e)
"Tirer au sort" nos représentants politiques - imprime écran Facebook

Faut-il que nos élus soient tirés au sort ? Plusieurs candidats à la présidentielle ont proposé des mesures en ce sens, explique Le Parisien. Parmi les candidats à la primaire de la gauche, Arnaud Montebourg souhaitait l'appliquer au Sénat.

5. Pouvoir "révoquer" les élus en cours de mandat

Pour certains de nos internautes, une solution est de donner aux citoyens le droit de retirer leur mandat aux élus, "et ce, par la procédure de référendum local ou national d'initiative populaire", explique Théophile Martin (France Bleu Périgord).

Pouvoir "révoquer" les élus en cours de mandat - Aucun(e)
Pouvoir "révoquer" les élus en cours de mandat - imprime écran Facebook

Cette proposition fait partie des mesures prioritaires de Jean-Luc Mélenchon dans le cadre de la VIe République.

6. Non-cumul des mandats

Le non-cumul des mandats revient aussi fréquemment dans les commentaires de nos internautes. Et son corollaire, la présence obligatoire de l’élu à son "travail" "sous peine de fortes pénalités financières", propose Philippe Rabineau (France Bleu Lorraine Nord). Il s'agit d'"éviter que la politique ne devienne un métier", pour Daniel Giacomelli (France Bleu Provence).

Non-cumul des mandats - Aucun(e)
Non-cumul des mandats - imprime écran Facebook
Non-cumul des mandats - Aucun(e)
Non-cumul des mandats - imprime écran Facebook

Promesse de campagne de François Hollande il y a cinq ans, la loi interdisant le cumul des mandats entre en vigueur cette année. Les parlementaires ne pourront plus être en même temps maire, président de Conseil départemental ou régional, ou d'une intercommunalité.

7. "On ne peut pas être juge et partie"

Pour d'autres, comme ici Robert Thecross (France Bleu Toulouse), il faut enlever aux députés et sénateurs le pouvoir de faire les règles qui s’appliquent à eux-mêmes. "Tout ce qui concerne nos deux assemblées ne devrait pas être voté par les députés et sénateurs mais soumis au suffrage universel. On ne peut pas être juge et partie".

"On ne peut pas être juge et partie" - Aucun(e)
"On ne peut pas être juge et partie" - imprime écran Facebook

8. Ne pas travailler en famille

Bien sûr, l’affaire Penelope Fillon est passée par là et la transparence s'accommode mal de la famille pour nombre d’internautes, comme Gérard Kammerer (France Bleu Alsace).

Ne pas travailler en famille - Aucun(e)
Ne pas travailler en famille - imprime écran Facebook

9. Pour une reconnaissance du vote blanc

Enfin, pour certains d'entre vous, rendre la vie politique plus saine passe par une reconnaissance du vote blanc. "Les votes blancs doivent être pris en compte dans la détermination du suffrage", estime Kic Volfoni (France Bleu Azur), pour permettre aux citoyens d'exprimer officiellement leur mécontentement.

Pour une reconnaissance du vote blanc - Aucun(e)
Pour une reconnaissance du vote blanc - imprime écran Facebook

En France, le vote blanc est assimilé au vote nul et n'est pas pris en compte dans les résultats. En Europe, la Suisse, l'Espagne et les Pays-Bas le reconnaissent partiellement.

Et vous, qu'en pensez-vous ? La conversation se poursuit dans le post Facebook ci-dessous, et sur toutes les pages Facebook du réseau France Bleu. Merci à tous pour votre participation !

Box populi : France Bleu vous donne la parole

Pendant toute la campagne présidentielle, France Bleu se mobilise et lance l'opération "Box populi". Chaque semaine, nous invitons nos auditeurs et internautes à faire des propositions sur des thématiques liées à l'élection présidentielle (23 avril - 7 mai). En fin de semaine, vos meilleures propositions, vos idées les plus riches et/ou originales font l'objet d'un article sur francebleu.fr.

(rechargez la page si le post ne s'affiche pas)

A LIRE AUSSI

Tous nos articles sur l'élection présidentielle