Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Élections sénatoriales 2020

Élections sénatoriales en Seine-Maritime : des élus critiquent l'organisation du scrutin

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Les élections sénatoriales se sont tenues dimanche avec une longue file d'attente et une distanciation sociale parfois difficile à respecter. Des élus sont en colère.

La queue faisait plusieurs centaines de mètres
La queue faisait plusieurs centaines de mètres - Marie Guguin

Dimanche 27 septembre, 3 160 grands-électeurs votaient en Seine-Maritime pour élire les sénateurs. Mais les élus ne s'attendaient pas à attendre plusieurs heures sous la pluie avant d'accéder aux urnes. La longue file de plusieurs centaines de mètres faisait le tour de la préfecture avec comme difficulté le respect de la distanciation sociale notamment. 

Deux à trois heures sous la pluie 

Marie Guguin, vice-présidente à la région Normandie, a attendu deux heures avant d'entrer dans le bâtiment. Cela dans une file d'attente assez compact. "Il y avait beaucoup de monde. Même si nous essayions de garder les distances, il n'y avait pas de marquage du tout. Nous sommes quand même dans une période sanitaire particulière. Les conditions dans lesquelles nous étions n'étaient pas acceptables", regrette Marie Guguin. Pour l'élue, il aurait fallu ouvrir les sous-préfectures par exemple. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

D'autres grands-électeurs critiquent cette organisation. Pour Alain Lucas, maire de Saint-Hellier, les élus locaux n'ont pas été respectés. "Nous étions plus de 3 000 électeurs convoqués au même endroit, collés les uns aux autres alors que l'on pourrait avoir un bureau par arrondissement ou voter électroniquement", estime celui qui a parcouru 80 kilomètres pour venir voter. 

La préfecture s'excuse 

France Bleu Normandie a contacté la préfecture de Seine-Maritime qui regrette ses conditions.

"Il est vrai que les électeurs ont rencontré des conditions difficilement supportables du fait d'une attente trop longue. Elle s'explique par le fait que nous avons sous-évalué le nombre de tables nécessaires pour procéder aux contrôles d'identité", indique Yvan Cordier, son secrétaire général. Le nombre de tables a cependant été doublé dans la journée. Il explique aussi qu'il n'est pas possible de convoquer les électeurs ailleurs ni par ordre alphabétique. "C'est contraire à la loi, aux circulaires du ministère". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

En ce qui concerne les gestes barrières, la préfecture assure que la distanciation était strictement respecter à l'intérieur. Le préfet a par ailleurs adressé un message de regret aux électeurs. Un retour d'expérience sera fait. 

-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess