Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

REPLAY - Municipales à Vienne : Le cinquième débat France Bleu Isère / Le Dauphiné Libéré

-
Par , , , France Bleu Isère

La tournée des municipales de France Bleu Isère se poursuit ce mercredi 19 février à Vienne, sous-préfecture de l’Isère rhodanienne. Ce débat, en partenariat avec Le Dauphiné Libéré, réunit les quatre candidats, entre 18h et 19h, et en direct depuis l’amphithéâtre du lycée Saint Charles.

Les quatre candidats au poste de maire de Vienne.
Les quatre candidats au poste de maire de Vienne. © Radio France - Benjamin Bourgine

Gros plan sur les municipales à Vienne à l'occasion du cinquième débat France Bleu Isère / Le Dauphiné Libéré ce mercredi soir entre 18h et 19h. Les quatre candidats sont réunis pour débattre durant une heure en direct depuis l’amphithéâtre du Lycée Saint Charles. Erwan Binet (PS) Florence David (LREM) et Adrien Rubagotti (FN) sont les trois challengers de Thierry Kovacs, le maire sortant. 

Réécoutez le débat France Bleu Isère / Le Dauphiné Libéré à Vienne

Débat mené par Nicolas Crozel (France Bleu Isère) et Jean-Luc Copi (Le Dauphiné Libéré).   Durée : 53 minutes.

Les quatre candidats ont débattu pendant une heure sur France Bleu Isère.

Les participants par ordre alphabétique

- Erwan Binet, 47 ans, ancien député PS (2012-2017) rapporteur notamment du "mariage pour tous" à l'Assemblée, actuel conseiller départemental PS. Fonctionnaire territorial employé à la mairie de Vaux en Velin. À la tête de la liste "Vienne Citoyenne" soutenue par le PS, EELV et Place publique.

- Florence David, 38 ans, avocate en droit public à Lyon, militante LREM, tête de liste "Nous sommes Vienne" soutenue par LREM. Elle fait ses premiers pas en politique.   

- Thierry Kovacs, 51 ans,  Maire LR sortant, élu depuis 2014 , et précédemment adjoint au maire UMP Jacques Remiller, par ailleurs conseiller régional depuis 2015 dans la majorité de Laurent Wauquiez. À la tête de la liste "avec vous pour Vienne"  soutenue par LR.

- Adrien Rubagotti, 31 ans, chaudronnier et conseiller municipal sortant RN. Élu en cours de mandat en 2015 suite à une démission. Tête de liste "Rassemblement national".

Erwan Binet, candidat socialiste.
Erwan Binet, candidat socialiste. © Radio France - Benjamin Bourgine

Les thèmes du débat

Difficultés de stationnement et attractivité du centre-ville.

  • Thierry Kovacs : "Notre ville a gagné en attractivité ces six dernières années. Le nombre de logements vacants est en réduction, les commerces qui ouvrent sont plus nombreux que ceux qui ferment. En ce qui concerne le stationnement en centre-ville, les Viennois ne veulent plus de parking à ciel ouvert en plein centre-ville. La seule solution c'est de construire un parking en ouvrage. Je crois encore au projet de la construction du parking sous la Place de l'Hôtel de Ville, qui est légalement réalisable.  Le seul écueil, c'est les fouilles archéologiques qui se sont avérées bien plus importantes que nous le pensions."
  • Erwan Binet : "Matériellement, on ne peut pas penser raisonnablement qu'un parking se fera sous la Place de l'Hôtel de Ville. Nous proposons la construction d'un parking en ouvrage à l'entrée du centre-ville, là où la circulation ne gênera pas les habitants, à la place d'un gymnase vieillissant : le gymnase Georges Brun, qui n'est plus aux normes écologiques."
  • Florence David : "On sait très bien que dès que l'on met un coup de pioche à Vienne, on tombe sur des ruines archéologiques. Ce projet de construction d'un parking sous-terrain en plein centre-ville est donc complètement aberrant. Nous, nous proposons une solution alternative pour régler le problème de stationnement à Vienne : construire un parking : développer la place de parcage notamment par le parking Centre-Ancien, tout en bas de la rue du Marchand, en le reconfigurant."
  • Adrien Rubagotti : "Le stationnement est un problème récurrent à Vienne depuis plusieurs années. Le projet de parking sous-terrain en plein centre-ville n'est financièrement pas faisable. Nous proposons une solution beaucoup plus simple et moins chère : rétablir le parcage sur la Place du Champs de Mars." 
Florence David, candidate investie par La République en Marche.
Florence David, candidate investie par La République en Marche. © Radio France - Benjamin Bourgine

Ecologie, transports : Tous écolos ?

  • Erwan Binet : "La gratuité des transports à Vienne , c'est possible. Aujourd'hui, une trentaine de communes l'expérimente en France. Nous voulons mettre en place cette gratuité pour inciter les Viennois à utiliser les transports en commun. Ce sujet est toujours venu occuper les débats politiques. Aujourd'hui, nous sommes très en retard, il faut enfin s'en occuper." 
  • Thierry Kovacs : "Pour nous, la priorité des priorités est de lutter contre le réchauffement climatique. On réduira les émissions de gaz à effet de serre en rebâtissant nos écoles, nos bâtiments. Pendant mon mandat. Nous avons déjà refait l'isolement de plusieurs de nos écoles, de nos gymnases. Nous continuerons à la faire."  
  • Florence David : "Pour moi, la priorité est de revoir l'isolement de nos logements. Je souhaite installer plus d'espaces verts dans nos rues. Vienne est aujourd'hui une ville extrêmement bétonnée. Ce qui attire la chaleur l'été. Mon projet est de mettre plus de vert dans nos rues : des pots de fleurs ou du gazon."
  • Adrien Rubagotti : "Pour lutter contre le réchauffement climatique, il faut des mesures de bon sens. Nous souhaitons mettre en place une écologie participative, en faisant participer les jeunes. Nous les inciterons à collecter les déchets, en leur offrant des places de cinéma en échange par exemple." 
Thierry Kovacs, maire de Vienne depuis 2014.
Thierry Kovacs, maire de Vienne depuis 2014. © Radio France - Benjamin Bourgine

Sécurité, vie des quartiers : Une ville à deux vitesses ?

  • Adrien Rubagotti : "La sécurité, c'est la priorité des Français et des Viennois. Nous avons donc construit un programme autour des sujets qui préoccupent les Viennois. Nous souhaitons mettre en place 10 policiers municipaux en plus, de façon à installer une patrouille de nuit à Vienne et intégrer deux motos. Nous renforcerons aussi le pouvoir de nos agents et la vidéosurveillance dans les quartiers pour lutter contre la délinquance."
  • Erwan Binet : "Ça ne sert à rien de promettre plus d'effectifs chez nos policiers municipaux puisque nous n'arrivons pas à en recruter. Il faut d'abord recadrer les missions qu'on fixe aux policiers, qui ne sont visiblement pas attirés par Vienne. Il faut qu'on aille beaucoup plus loin sur les violences conhjugales, Nous avons besoin de faire plus de prévention sur le sujet., en travaillant notamment en partenariat avec les associations."
  • Florence David : "Il y a des incivilités, et des Viennois en ont marre. Mais la vidéosurveillance ne sert à rien. Les délinquants n'agissent pas devant les caméras. Plutôt que d'agir avec la répression, il faut viser la prévention. La prévention n'est réalisable qu'avec l'humain. Nous avons 11 agents municipaux dans la ville de Vienne. Il faut arriver à un nombre de 20 policiers, pour qu'ils reconnectent avec les quartiers."
  • Thierry Kovacs : "La délinquance est en recul à Vienne depuis six ans. Nous avons augmenté le nombre d'agents dans les effectifs et instauré 200 caméras. Aujourd'hui, nous proposons d'augmenter le nombre de caméras avec 100 de plus. Nous pensons aussi que la prévention est importante. C'est pourquoi nous voulons accompagner les jeunes qui se déscolarisent tôt pour prévenir au plus tôt les risque de délinquance."
Adrien Rubagotti, candidat du Rassemblement National.
Adrien Rubagotti, candidat du Rassemblement National. © Radio France - Benjamin Bourgine

Culture, patrimoine, tourisme : faire rayonner Vienne toute l'année

  • Florence David : "Le tourisme est un des points forts de Vienne, comme le festival de jazz qui est une superbe vitrine de la ville.  On veut continuer à promouvoir les festivals que la ville met en place. Nous souhaitons prolonger les festival jusque dans les quartiers plus éloignés du centre-ville pour lutter contre l'enclavement de ces lieux. J'aimerais aussi qu'on réinvestisse les rues plus sinistrées de Vienne pour promouvoir la culture. Aussi, on ne s'approprie pas assez le Rhône. Nous organiserons des biennales autour du sport  lié au fleuve. Enfin, pour amener le tourisme il faut des touristes. Nous réinstaurerons un camping à Vienne." 
  • Adrien Rubagotti : "On a une histoire qui mérite d'être mise beaucoup plus en valeur. Beaucoup de nos musées méritent d'être rénovés. Pour attirer le tourisme à Vienne nous devons mettre en valeur notre ville."
  • Thierry Kovacs : "Le rayonnement de la ville est important. Le festival de jazz est devenu emblématique à Vienne. Mais faire rayonner la ville toute l'année est difficile. On rayonne déjà par notre cathédrale, l'événement de La Maison Lumière de la Cathédrale a attiré 27 000 personnes. Nous irons jusqu'au bout de notre projet scientifique et culturel (qui prévoit de construire un musée d'histoire municipal à Vienne). C'est notre projet des six prochaines années."
  • Erwan Bichet : "Nous voulons faire profiter aux Viennois de la culture de la ville.  Nous voulons promouvoir notre richesse gastronomiquedans la ville. Aussi, nous organiserons un festival, qui ne coûtera pas cher à la ville, appelé "La Jeunesse prend le pouvoir". Pendant une semaine, les 15-25 ans pourront alors s'exprimer et organiseront ce festival."

Le dernier mot des candidats

  • Thierry Kovacs : "J'invite les Viennois à nous faire à nouveau confiance. Notre ville s'est embellie ces six dernières années. Nous avons tenu nos engagements, les Viennois le savent. J'ai une très belle liste autour de moi. Nous avons 95 nouvelles propositions, que nous voulons mettre en oeuvre comme nous l'avons fait ces six dernières années."
  • Adrien Rubagotti : "Nous pouvons garantir aux Viennois que nous resterons toujours à leur écoute, que nous améliorerons leur cadre de vie, que nous ne chercherons pas à faire du clientélisme mais nous agirons dans le bien commun pour tous."
  • Florence David : " Le souhait de la liste Nous Sommes Vienne que je porte, c'est d'arrêter de bétonner cette ville, que nous y ramenions la nature, que nos enfants respirent moins les gaz d'échappement en allant à l'école, je veux plus de solidarité entre les habitants et la mairie, jhe veux que les entreprises aient envie de s'installer à Vienne. Je veux que notre ville devienne un motif de fierté."
  • Erwan Binet : " Après 19 ans avec la même équipe de droite, j'invite les Viennois à faire entrer notre ville dans le XXIe siècle, avec trois décisions que nous imposons dans chacun de nos projets : la transition écologique, la participation citoyenne aux décision de la Ville et enfin la lutte contre les inégalités." 
Le cinquième débat des municipales pose ses micros à Vienne.
Le cinquième débat des municipales pose ses micros à Vienne. © Radio France - Benjamin Bourgine

En partenariat avec 

Une édition du Dauphiné Libéré.
Une édition du Dauphiné Libéré. © Radio France - Xavier Demagny
Choix de la station

À venir dansDanssecondess