Infos

Duel Ligue du sud - FN au second tour de l'élection départementale d'Orange

Par Daniel Morin, Aurélie Lagain et Boris Loumagne, France Bleu Vaucluse lundi 3 octobre 2016 à 4:27

Election départementale à Orange
Election départementale à Orange © Radio France - Boris Loumagne

Les Républicains, la gauche et les écologistes ont été éliminés au premier tour de l'élection départementale dans le canton d'Orange : au second tour, la Ligue du sud, en forte progression, affrontera le Front national.

Un peu plus de de 25.500 électeurs étaient appelés aux urnes dimanche pour le premier tour de l'élection départementale partielle du canton d'Orange. Le scrutin de mars 2015 avait été invalidé cet été par le Conseil d'Etat.

Le binôme de la Ligue du Sud sort victorieux de ce premier tour : plus de 41% des suffrages loin devant le Front National et ses 24.3% . A noter la très forte abstention : 76 % !

Yann Bompard et Marie-Thérèse Galmard - les élus sortants Ligue du Sud - signent là une performance : ils gagnent 14 points par rapport à l'élection de mars 2015 où ils étaient arrivés derrière le Front national.

Si le FN recule de sept points, les Républicains en perdent trois, tout comme les candidats de gauche.

"La méthode Bompard, c'est le travail et la défense de ce qu'attendent les gens d'ici, pas que les électeurs ! On va continuer de travailler pour les gens d'ici et pour montrer qu'on est chez nous et qu'on défend les gens de chez nous" - Yann Bompard, Ligue du Sud

Yann Bompard

Le FN arrive donc en seconde position, loin de la Ligue du sud et perd des points par rapport à 2015, sept points.

"Monsieur Bompard a fait la campagne de Yann Bompard ! Il y a confusion ! Il faut que les électeurs du Front national se mobilisent, nous avons besoin des voix ! " Jean-François Mattéi, FN

Jean-François Mattéi

Les résultats de l'élection départementale, à Orange - Radio France
Les résultats de l'élection départementale, à Orange © Radio France - Boris Loumagne

C'est une déception pour le binôme Les Républicains, il arrive troisième avec 15.8%.

"La Ligue du sud a sûrement fait une très bonne campagne. On est sur le terrain, on continue, c'est ce qui fait que nous allons peut-être transformer l'essai un jour!" - Olivier Surles, les Républicains

Olivier Surles

Les candidats de gauche totalisent 13.8%. Le binôme de gauche interprète tout de même son score comme un résultat plutôt favorable dans ce contexte particulier.

"Nous réalisons un score honorable, quand nous voyons au niveau national les rapports de force droite-gauche. Si nous avions été tous rassemblés, nous aurions pu créer une dynamique qui peut être nous aurait amenés au second tour." - Fabienne Haloui, candidate de la gauche

Fabienne Haloui

Les écologistes ferment la marche avec moins de 5% des votes (4,91%). Ils mettent en cause l'abstention, conséquence d'un fort essoufflement démocratique.

"Cela confirme bien le désamour entre les électeurs et leurs représentants. On votera blanc. On va continuer notre chemin en essayant de trouver des solutions pour que dans l'avenir on puisse tisser des liens avec tous celles et ceux qui pensent qu'une alternative est possible. " - Serge Marolleau, EELV

Serge Marolleau

La forte abstention, l'enracinement des élus sortants, la division de la gauche et les mauvais choix de campagne du Front national expliquent en grande partie le résultat d'hier soir.

Dans ces conditions, on voit mal le binôme Ligue du Sud privé de victoire à l'issue du second tour dimanche prochain.

"C'est un plébiscite pour la méthode Bompard" - Yann Bompard

Partager sur :