Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Élections : de nouveaux dysfonctionnements dans la distribution de la propagande électorale

- Mis à jour le
Par

Comme lors du premier tour des élections régionales et départementales, des dysfonctionnements ont eu lieu dans l'organisation du second tour ce dimanche 27 juin. Dans plusieurs communes, les professions de foi n'étaient pas arrivées samedi. A Marseille, un bureau de vote n'avait pas de président.

Les professions de foi des candidats n'ont pas été distribuées dans toutes les communes [photo d'illustration]. Les professions de foi des candidats n'ont pas été distribuées dans toutes les communes [photo d'illustration].
Les professions de foi des candidats n'ont pas été distribuées dans toutes les communes [photo d'illustration]. © Maxppp - PHOTOPQR/LE PROGRES

Des dysfonctionnements ont été relevés dans plusieurs communes concernant la distribution des professions de foi des candidats pour le second tour des élections régionales et départementales ce dimanche 27 juin. Adrexo, le prestataire chargé de la distribution des plis électoraux dans 51 départements de 7 régions, a confirmé, dans la soirée, avoir à nouveau rencontré "de nombreuses difficultés" en amont du second tour. 

Publicité
Logo France Bleu

Déjà lors du premier tour la semaine dernière, ces documents officiels n'étaient pas arrivés jusque dans les boîtes aux lettres de nombreux habitants. Dans un courrier, le secrétaire général du ministère de l'Intérieur, Benoît Albertini, avait demandé aux préfets de superviser la mise sous pli et la distribution de la propagande électorale. Les deux prestataires, La Poste et Adrexo, s'étaient de leur côté engagés à renforcer leur dispositif.

Pas de professions de foi dans les boîtes aux lettres

Mais cela n'a pas été suffisant car par endroits, les professions de foi n'étaient toujours pas arrivées samedi. Dans le Loiret par exemple, de nombreux électeurs n'avaient toujours pas reçu les documents électoraux des régionales dans leur boîte aux lettres samedi soir. Un décalage "logique" a indiqué la préfecture à France Bleu Orléans puisque les documents électoraux pour les départementales étaient prêts à la distribution avant ceux des régionales et que la distribution des documents devait se poursuivre ce samedi soir.

En Dordogne, il a également fallu courir après les derniers bulletins à cause d'un défaut de livraison dans huit communes, a priori d'un prestataire, selon la préfecture, contactée par France Bleu Périgord . Candidats et élus locaux ont donc dû aller récupérer des bulletins non utilisés du premier tour ou aller en chercher de nouveaux pour les redistribuer.

Dans les Landes, la faute revient cette fois à deux candidats qui n'ont pas transmis à temps leurs documents, indique France Bleu Gascogne . De plus, le prestataire a rencontré des difficultés au moment de la mise sous plis.

Autre région, autre couac. Des professions de foi du Grand Est ont été distribuées en Bourgogne-Franche-Comté, rapporte France Bleu Champagne-Ardenne et certains n'avaient rien reçu du tout samedi.

D'après France Bleu Nord , dans le Pas-de-Calais, la préfecture a relevé des soucis dans une vingtaine de communes sur 890 et dans le Nord, samedi à 17 heures, la société Adrexo avait effectué seulement 80% de la distribution des professions de foi.

Adrexo reconnaît de "nombreuses difficultés"

"La société tient à remercier l'ensemble de ses collaborateurs mobilisés jour et nuit cette semaine, dans une tension extrêmement forte, pour distribuer les plis qu'elle a reçus à l'occasion du second tour des élections régionales et départementales", a indiqué Adrexo dans un communiqué. 

"Force est de constater que de nombreuses difficultés sur l'ensemble de la chaîne logistique jusqu'à la distribution, incluant les impressions et le routage, ont été relevées sur l'ensemble du territoire, dans ces délais exceptionnellement courts pour l'acheminement de plis sur deux scrutins simultanés", a ajouté le prestataire, qui avait demandé l'aide de La Poste pour cette distribution du second tour.

Adrexo, qui dit se tenir à la disposition du ministère de l'Intérieur "pour dresser le bilan de cette opération", précise qu'il sera en outre auditionné mardi devant la Commission des lois de l'Assemblée nationale sur ces "dysfonctionnements". Spécialisée dans la distribution d'imprimés publicitaires, l'entreprise avait estimé à 9% le nombre de plis électoraux non acheminés à leurs destinataires pour le premier tour, un chiffre équivalent à celui annoncé par La Poste. Le groupe avait fait état d'une attaque informatique pour expliquer ces difficultés.

Retard à Marseille

A Marseille , les électeurs étaient présents avec leurs bulletins devant leur bureau de vote dès 8 heures mais c'est un président qui manquait. A 8h15, le bureau a finalement pu ouvrir grâce à un électeur qui s'est "improvisé" président. Il a ensuite été remplacé par un agent municipal envoyé par la mairie. La semaine dernière, plusieurs bureaux avaient déjà ouvert en retard faute d'assesseurs.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu