Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Elections départementales dans le Finistère : les points chauds

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Le Finistère va-t-il basculer à droite ou rester à gauche ? Les abstentionnistes du premier tour ont le pouvoir de décider de l'avenir politique du département. Sur les 27 cantons, 7 semblent acquis à la gauche et 8 à la droite. Tour d'horizon de quelques cantons très indécis.

Quelle majorité prendra les manettes du Conseil départemental du Finistère?
Quelle majorité prendra les manettes du Conseil départemental du Finistère? © Radio France - Valérie Le Nigen

Le taux d'abstention au premier tour des élections départementales était de 64, 45%. Autant dire que si les abstentionnistes se réveillent au deuxième tour, on peut avoir des surprises. 

La gauche et la droite au coude à coude

Au regard du premier tour, si les abstentionnistes ne nous surprennent pas, la gauche devrait passer dans les cantons de Quimperlé, Quimper 1, Morlaix, Brest 3, Brest 5, Plouigneau ou encore Carhaix (un binôme régionaliste qui pourrait ensuite soutenir une majorité de gauche). La droite semble favorite à Saint Renan, Fouesnant ( deux listes de droite au second tour), Landerneau, Landivisiau, Lesneven, Plabennec, Crozon, Pont-l'Abbé

Les points chauds

Six cantons sont particulièrement incertains : Pont de Buis- Les Quimerc'h, Douarnenez, Concarneau, Briec, Brest 4, Moëlan sur mer. 

Une seule voix d'écart dans le canton de Douarnenez

Dans le canton de Douarnenez Cap Sizun jusqu'ici tenu par la droite, la gauche est arrivée avec une voix d'avance au premier tour. Florence Crom et Damien Roffat ont obtenu 43, 63%. La conseillère départementale sortante, Jocelyne Poitevin, maire de Douarnenez, et Didier Guillon, ancien maire d'Esquibien ont obtenu 43, 62. Pour cette campagne entre les deux tours, ils mettent l'accent sur le désenclavement du canton. Jocelyne Poitevin pense aussi devoir rassurer ses électeurs en leur promettant de rester maire de Douarnenez si elle est réélue au département. À gauche, Florence Crom et Damien Roffat vont continuer leur porte à porte dans le Cap, dans les communes traditionnellement à droite. Ils insistent sur ce que pourrait faire le département pour faciliter le logement des jeunes. 

Dans le canton de Concarneau, un duel entre deux maires

La gauche est en tête dans 5 communes sur 6, dont Concarneau.  Le binôme de gauche, Céline Gaz Le Tendre et le maire de Rosporden,  Michel Loussouarn ont 14 points d'avance (43, 02%).  Pascale Pichon et Marc Bigot, le maire centre droit de Concarneau ont obtenu 29, 08% mais tout dépend des abstentionnistes et des 13,62% d'électeurs qui ont voté pour le binôme En Marche et Modem.  Michel Loussouarn fait campagne en mettant en garde sur une bascule du département à droite : " Alliance pour le Finistère annonce une baisse de 40 millions d'euros du budget de fonctionnement. C'est une réduction de 1000 postes. On a une droite départementale qui veut appliquer un programme digne de Margaret Thatcher." Marc Bigot, maire de Concarneau, la 3° ville du Finistère, met l'accent sur ce que pourrait faire le département pour la filière pêche : " Aujourd'hui, pour les entreprises de la filière pêche qui souhaitent s'installer à Concarneau, pour un m2 disponible, il y a 6 m 2 de demande.  Je le fais déjà, mais je souhaite continuer à œuvrer pour ces entreprises avec le département qui a la gestion du port de pêche."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess