Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Elections départementales en Meurthe-et-Moselle : la majorité de gauche sort renforcée mais perd sa présidente

- Mis à jour le
Par

La gauche conserve et renforce sa majorité dans le seul département du Grand Est qu'elle possède encore. Mais dans son canton, la présidente sortante Valérie Beausert-Leick s'incline.

Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle
Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle © Radio France - Cédric Lieto

Soirée mitigée pour l'union de la gauche et des écologistes en Meurthe-et-Moselle. Si la gauche conserve et pourrait même accroître son avance dans le seul département du Grand Est qu'elle possède, la présidente du conseil départemental Valérie Beausert-Leick est battue à Laxou .

Publicité
Logo France Bleu
loading

Défaite à Laxou mais succès de la gauche au niveau départemental

C'est l'une des informations de ce second tour : Valérie Beausert-Leick est battue avec Pierre Baumann dans son canton de Laxou face au binôme Laurent Garcia - Nathalie Engel. Une défaite d'une courte tête avec 388 voix d'écart. Mais malgré ce revers, c'est bien la gauche qui conserve le département avec les succès notamment d'André Corzani à Briey, d'Antony Caps entre Seille et Meurthe ou encore de Caroline Fiat à Jarny. 

La gauche qui a perdu Laxou mais pris à la droite le canton de Pont-à-Mousson détenu par Stéphane Pizelle. Jennifer Barreau et Bernard Bertelle gagnent avec 220 voix d'avance. Victoire aussi dans un autre canton de droite, celui de Nancy-1 où Sophie Mayeux et Matthieu Dap sont devancés de 216 voix par Marie Al Kattani et Sylvain Mariette. Nancy où les trois cantons sont désormais à gauche.

Autre enseignement de la soirée : le RN présent au second tour dans huit cantons n'en prend aucun.

Il reste à savoir qui se présentera à la présidence du département jeudi prochain lors de la première session. Selon nos informations, ce scénario avait été préparé mais est jusque là resté confidentiel. S'agira-t-il de Chaynesse Khirouni ? d'Antony Caps ? d'un autre membre de la majorité ? On le saura rapidement. Stéphane Hablot a déjà déclaré ce dimanche soir en préfecture qu'il ne serait pas candidat.

loading
loading

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu