Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Elections départementales : un scrutin marqué par l'abstention et la prime aux sortants

- Mis à jour le -
Par , France Bleu
France

Le scrutin était double ce dimanche 20 juin. Hormis à Paris, dans la métropole de Lyon et en Corse, les électeurs étaient appelés à voter pour les régionales et les départementales. On fait le point sur les élections départementales.

Le premier tour des élections régionales et départementales était organisé ce dimanche 20 juin (photo d'illustration)
Le premier tour des élections régionales et départementales était organisé ce dimanche 20 juin (photo d'illustration) © Maxppp - QUEMENER YVES-MARIE

Le double scrutin de ce dimanche, régional et départemental, a été marqué par un taux d'abstention record. Deux tiers des électeurs ne sont pas rendus aux urnes. L'abstention s'est élevée à 66,1%, selon une estimation Ipsos/Sopra Steria pour Radio France, un record.

Ce manque d'engouement a favorisé les sortants dans de nombreux départements. 

La prime au sortant

La carte ne change pas franchement de couleur à l'issue de ce premier tour des départementales. Elle est toujours aussi bleue dans le Grand-Est qui devrait conserver son ancrage à droite excepté en Meurthe-et-Moselle, seul département de gauche, qui devrait rester en rose.

Le rose reste dominant en Occitanie même si l'Aveyron se maintient à droite. A noter que le Rassemblement national a pris la tête dans le Gard et dans l'Hérault. 

La droite et le centre confortent leur position en Auvergne-Rhône-Alpes où la gauche devrait conserver l'Ardèche.

La droite prend aussi la tête en région PACA et pourrait même remporter les Alpes de Haute-Provence, dirigées par le parti socialiste depuis 1998.

La République en Marche s'éteint, le Rassemblement national marque le pas

La République en Marche n'est pas certaine de conserver ses deux départements. Le Puy-de-Dôme où le président sortant Jean-Yves Gouttebel (LREM) ne se représente pas, pourrait rebasculer à gauche. Le scénario est similaire en Seine-Maritime où la gauche espère bien détrôner l'union LREM-LR.

Le Rassemblement national perd du terrain dans les Hauts-de-France. Le recul est maqué dans le Nord, l'Aisne, la Somme ou encore le Pas-de-Calais où la gauche maintient sa domination.

En revanche, le Rassemblement national a pris les devants en Essonne.

Enfin, le Parti communiste est bousculé dans le Val de Marne, le seul département qu'il détient encore. 

Tous les résultats sont à retrouver ici

Choix de la station

À venir dansDanssecondess