Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Élections DOSSIER : Les élections européennes 2019

Élections européennes 2019 : les réactions en Charente et Charente-Maritime

En France, les électeurs ont placé le Rassemblement National en tête du scrutin des européennes, juste devant la liste de la République en Marche. Les écologistes créent la surprise en arrivant troisièmes. Les représentants politiques de Charente et de Charente-Maritime réagissent ce lundi matin.

Le Rassemblement National est arrivé en tête des votes en Charente et Charente-Maritime
Le Rassemblement National est arrivé en tête des votes en Charente et Charente-Maritime © Maxppp - DR

Nouvelle-Aquitaine, France

Les électeurs se sont prononcés ce dimanche, dans le cadre des élections européennes. La liste du Rassemblement National arrive largement en tête en Charente et en Charente-Maritime, avec un score au-dessus de la moyenne nationale puisqu'elle a recueilli plus de 25% des votes dans les deux départements. Comme dans le reste de la France, la liste de La République en Marche arrive deuxième, et les écologistes troisièmes dans les deux départements. Réaction des différents représentants politiques de Charente et de Charente-Maritime après les résultats de cette élection.

Le Rassemblement National et La République en Marche au coude-à-coude

Séverine Werbrouck, déléguée départementale du Rassemblement National en Charente-Maritime se félicite, du score de son parti : "Je considère que c'est une grande victoire (...) Je pense que l'avenir nous est ouvert pour les municipales" commente la déléguée, qui reconnaît toutefois que son parti a encore un peu du mal à séduire dans les grandes villes.

Le député de La République en Marche de Charente, Thomas Mesnier, tire lui un bilan mitigé du résultat de ces élections : "C'est une déception, on aurait préféré être premiers. C'était le pari de cette campagne (...) Mais notre liste se maintient malgré un mouvement social qui durait depuis six mois". Le député ajoute vouloir tirer des enseignements du bon score des écologistes : "le très bon score des écologistes montre bien l'ambition de nos concitoyens sur ce plan là".

Les écologistes créent la surprise, un charentais-maritime élu eurodéputé

Suite au bon score de la liste Europe Écologie les Verts, le charentais-maritime Benoît Biteau devient eurodéputé. L'agriculteur bio de Sablonceaux était onzième sur cette liste. Ce bon résultat ne le surprend qu'à moitié : "Il y a quand même une histoire forte entre les Verts et l'Europe (...) En 2009, les écologistes avaient fait 16% aux européennes, on espérait réitérer ce score, et on est pas loin". L'eurodéputé fraîchement élu explique le score de sa liste notamment par la mobilisation des jeunes "qui marchent pour le climat" depuis des mois. Les écologistes sont en effet arrivés premiers chez les moins de 34 ans lors de ces élections européennes.

La liste des Républicains, elle, finit sous la barre des 10%. Bien en-dessous de ce qu’annonçaient les prévisionnistes "C'est une désillusion (...) On n'a pas su convaincre (...) comme quoi, il ne faut pas croire les sondages" commente David Labiche, 29ème sur la liste LR et vice maire de Châtelaillon.