Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Elections : la Ville de Limoges vaccine 441 assesseurs cette semaine

-
Par , France Bleu Limousin

A un mois des élections régionales et départementales, qui tiendra les bureaux de vote ? A Limoges, cette année, le nombre de bureaux est multiplié par deux à cause du contexte sanitaire, et cette semaine la Ville organise la vaccination de plusieurs centaines d'assesseurs.

Deux lignes sont réservées à la vaccination des assesseurs au centre de vaccination Jean-Moulin
Deux lignes sont réservées à la vaccination des assesseurs au centre de vaccination Jean-Moulin © Radio France - Valérie Mosnier

Le premier tour des élections régionales et départementales se déroulera le 20 juin. Toute la semaine, au centre de vaccination Jean-Moulin, la Ville de Limoges vaccine les futurs assesseurs de ses bureaux de vote contre la Covid-19. Même s'ils ont moins de 50 ans, ils sont prioritaires selon une circulaire du ministère de l'Intérieur, publiée fin avril. 

Cette nouvelle année d'élection est encore particulière. A cause du contexte sanitaire, et parce qu'il y a deux scrutins le même jour, les bureaux de vote vont être multipliés par deux à Limoges. Il y aura 172 bureaux au lieu des 86 habituels. Le personnel municipal a été sollicité pour l'occasion, car il faut près de 700 assesseurs, 688 exactement, pour tenir ces 172 bureaux pour un dimanche. 

C'est beaucoup ! Mais dans les faits, tous ne seront pas vaccinés cette semaine explique Charlotte Breuilh, chef du service élections à la mairie de Limoges. Des futurs assesseurs sont déjà vaccinés et d'autres, environ 10%, ont refusé, car "la vaccination est recommandée, pas obligatoire. Ensuite, il y aura des tests PCR fournis par la préfecture, mais eux aussi sont facultatifs"

Au final, ce sont 441 personnes, agents municipaux, membres de partis politiques, citoyens, qui vont recevoir une première injection d'ici vendredi. 

Un travail en amont 

Avant d'arriver à la liste de ces 441 personnes, le service élections de la Ville de Limoges a mis les bouchées doubles et recruté un jeune étudiant, pour donner un coup de main. "Chaque personne a été contactée individuellement pour savoir si elle voulait se faire vacciner, si elles étaient déjà vaccinée ou si elle refusait. Les partis politiques ont normalement jusqu'au 17 juin pour nous donner les noms des assesseurs, mais nous les avons contactés en amont pour avoir les noms et les vacciner le plus tôt possible ", poursuit Charlotte Breuilh. 

"C'est déjà quelque chose que je voulais faire et on a eu un courrier interne. Je savais qu'il y avait des demandes, donc je me suis portée volontaire", raconte Frédérique. Cette employée de la Ville, vient de récupérer son attestation de priorité à l'entrée, a eu son second rendez-vous et attend sa première piqûre : "Je pouvais attendre, j'ai juste 50 ans, je ne suis pas prioritaire, mais là on nous propose de nous vacciner donc on le fait pour, à la fois être rassuré, rassurer les autres et puis c'était l'occasion."

Jusqu'à vendredi, deux des six lignes sont réservées  à la vaccination des assesseurs, une vingtaine de personnes sont ainsi vaccinées en moyenne chaque heure. 

David, 48 ans, travaille lui aussi pour la Ville, et il tient un bureau de vote depuis une vingtaine d'années. Le quadragénaire repart avec un rendez-vous pour la second injection le 10 juin. Pour lui, la vaccination des assesseurs est très importante : "D'abord ça rassurera les assesseurs, parce que si on cherche deux fois plus de monde il faut automatiquement rassurer et je pense que c'est bien de les rassurer avec la vaccination." 

Il manque encore des présidents de bureaux

Car Charlotte Breuilh ne cache pas la difficulté de trouver 688 assesseurs. D'ailleurs, la Ville de Limoges cherche encore des présidents de bureaux de vote pour le second tour, le dimanche 27 juin. Une dizaine de personnes. Pour ça, il faut être disponible toute la journée, habiter ou payer des impôts sur Limoges et être inscrit sur les listes électorales de la commune. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess