Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Législative partielle : sept candidats pour un siège dans les Alpes-Maritimes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Azur
Alpes-Maritimes, France

Les électeurs de la cinquième circonscription des Alpes-Maritimes sont appelés aux urnes ce dimanche pour le premier tour de l'élection législative partielle. Ils doivent élire le ou la député(e) qui succédera à Christian Estrosi, président du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Plus de 88.000 électeurs sont appelés aux urnes dans la 5e circonscription
Plus de 88.000 électeurs sont appelés aux urnes dans la 5e circonscription © Maxppp -

C'est la plus grande circonscription des Alpes-Maritimes : 122.736 habitants (dont 88.286 inscrits) repartis dans 28 communes. La plus au sud, c'est une partie de la ville de Nice, et donc une partie du littoral  la plus au nord c'est Saint-Dalmas-le-Selvage. Un territoire à droite depuis la création de la cinquième circonscription en 1958.

5eme circonscription des Alpes-Martimes
5eme circonscription des Alpes-Martimes © Radio France

La candidate Les Républicains dans les pas de son mentor

Christian Estrosi ne pouvait pas conserver tous ces mandats, après son élection en décembre dernier à la tête de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Il a démissionné et a désigné Marine Brenier, présidente nationale des jeunes Républicains et adjointe au maire de Nice. À 29 ans, la jeune femme se lance donc en politique dans un combat où elle est donnée largement favorite. Christian Estrosi était élu dans la 5e circonscription, depuis 1988, il avait alors 32 ans.

Six autres candidats

Face à Marine Brenier, six candidats dont Michel Bruti, 59 ans, du Front national. Inconnu des électeurs, il devrait être le seul a pouvoir passer au second tour, si on tient compte des résultats des dernier scrutins dans le département.

Deux candidats à gauche : le Parti socialiste mise sur une candidate toute neuve en politique, Ghaama Graillat, le Front de Gauche a investi Philippe Pellegrini.

Deux femmes qui veulent se démarquer avec des candidatures plus "citoyennes", détachées des appareils des partis traditionnels : Christine Beyl, pour Alliance écologiste indépendante et Romane Raiberti, sans étiquette.

Et puis Nicolas Rousseau, pour le "Groupe Républicain" qu'il a créé, portera une candidature dans les Alpes-Maritimes comme il le fait régulièrement partout en France.

Une participation qui s'annonce faible

Pour être élu dès le premier tour ce dimanche, les candidats doivent obtenir plus de la moitié des suffrages exprimés. Ils devront aussi faire avec une participation qui s'annonce très faible.

Si aucun des sept candidats n'est élu dimanche, il y aura un second tour dimanche 29 mai. Pourront alors se présenter au second tour  les candidats qui auront totalisé plus de 12.5% des inscrits . Si aucun d'entre eux ne parvient à ce résultat (ce qui serait exceptionnel), le premier et le second seraient alors qualifiés pour le second tour.

Les bureaux de vote seront ouverts ce dimanche 22 mai, de 8h à 18h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess