Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Crest : Hervé Mariton va-t-il conserver la mairie ?

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les électeurs de Crest, dans la Drôme, vont-ils réélire Hervé Mariton pour un cinquième mandat ? Le second tour des élections municipales, c'est ce dimanche. Le maire sortant a face à lui une liste de gauche fusionnée, menée par René-Pierre Halter.

Hervé Mariton est opposé à René-Pierre Halter pour ce second tour.
Hervé Mariton est opposé à René-Pierre Halter pour ce second tour. © Radio France - Sonia Ghobri / Tommy Cattaneo.

C'est une des villes de Drôme Ardèche où la mairie pourrait bien basculer. A Crest, dans la vallée de la Drôme, Hervé Mariton est en difficulté. Le second tour des élections municipales se déroule ce dimanche 28 juin et le maire sortant, ex-député et connu pour ses prises de position lors du débat concernant le Mariage pour tous entre 2012 et 2013, est arrivé en tête du premier tour, mais avec 43,4% des voix.

Face à lui, René-Pierre Halter, dont la liste divers gauche a fusionné avec celle de Samuel Arnaud et qui totalise potentiellement, si on additionne les scores des deux candidats au premier tour, plus de 56% des voix. Contrairement à 2001, 2008 et 2014, Hervé Mariton n'a pas été réélu d'office.

Régler les dossiers des canalisations en plomb et du centre aquatique

"Il faut beau, je suis détendu", confie le maire sortant en se promenant dans le marché de Crest ce mardi, saluant au passage deux retraités justement en train de discuter avec des colistiers de l'équipe adverse. "C'est important qu'il y ait de la convivialité, mais mes concurrents m'accusent de démagogie... c'est un peu curieux", lâche Hervé Mariton en souriant. "Ils sont un peu nerveux."

Il a pour lui la gestion de la crise du Covid, "bien gérée" dit-il, et son bilan sur plusieurs années. De gros dossiers, quelques épines dans le pied aussi, comme les canalisations en plomb de la ville. "Certaines canalisations ont déjà été changées", explique le maire. "Il en reste 80 et elle seront remplacées avant la fin de l'année." S'il est réélu avec sa liste "Parce que nous aimons Crest", Hervé Mariton promet aussi de trancher la question du centre aquatique par un référendum, si le dossier piétine encore une fois, et rappelle au passage qu'il n'augmentera pas les impôts communaux.

Hervé Mariton et deux de ses colistiers sur le marché de Crest.
Hervé Mariton et deux de ses colistiers sur le marché de Crest. © Radio France - Tommy Cattaneo.

René-Pierre Halter veut un vrai changement dans la méthode de gestion de la Ville

Mais pendant ses quatre mandats, il avait tout le temps de s'en occuper critiquent ses opposants. "La méthode d'Hervé Mariton, on la connaît, ça fait 25 ans qu'on la voit", tacle René-Pierre Halter, 67 ans, retraité de l’éducation nationale et arrivé à Crest en 2006. "Nous, on veut vraiment associer la population à la prise de décision de l'équipe municipale. On accepte que tout le monde puisse parler, qu'on soit d'accord ou pas. Avec ça, je pense que Crest peut réellement changer de visage."

Mais avant, il faudra convaincre et aller chercher ceux qui n'ont pas voté au premier tour. Ils étaient environ 1 000 de plus qu'en 2014. L'équipe d'"Ensemble, réinventons Crest" souhaite aussi réaliser un audit financier de la Ville, faire des travaux pour améliorer le traitement des eaux de la station d'épuration ou encore revitaliser le centre-ville.

Les résultats de l'élection municipale à Crest

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu