Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Elections municipales : les nationalistes conservent Bastia et gagnent Porto-Vecchio

Pierre Savelli a été réélu maire de Bastia, à Porto-Vecchio Jean-Christophe Angelini devance Georges Mela.

Jean-Christophe Angelini est le nouveau maire de Porto-Vecchio
Jean-Christophe Angelini est le nouveau maire de Porto-Vecchio © Radio France - Olivier Castel

21 communes étaient concernées par ce second tour des élections municipales soit à peine 6% des 360 communes insulaires. Plus de cent jours après le premier tour, tous les yeux étaient particulièrement braqués sur les villes de Bastia et de Porto-Vecchio, où l’enjeu était de taille notamment pour les nationalistes. 

A Bastia où l’on disait Pierre Savelli en difficulté, le résultat est très large, le maire sortant totalise 49,37% des suffrages. Il devance Jean-Sébastien De Casalta (39,73%) et Julien Morganti (10,89%). 

Pierre Savelli reste maire de Bastia
Pierre Savelli reste maire de Bastia © Radio France - Jean Pruneta

« Je suis très heureux, c’est la victoire de la jeunesse, une victoire qui fait sens après 6 années de travail Bastia réaffirme qu’elle veut rester dans cette trajectoire. C’est un message fort, un message de confiance », a affirmé Gilles Simeoni. 

De son côté Jean-Sébastien De Casalta s'est dit déçu. « Les Bastiais ont choisi leur maire et il faut s’incliner devant leur décision. Il va falloir prendre le temps d’analyser les résultats pour voir quelles ont été nos faiblesses, à ce moment-là nous verrons ce qu’il conviendra de faire. Je vais être un opposant constructif qui aura comme seule boussole l’intérêt supérieur des Bastiais. »

L'équipe de Jean-Sébastien De Casalta, dans les jardins de l'ancienne mairie, après l'énoncé des résultats
L'équipe de Jean-Sébastien De Casalta, dans les jardins de l'ancienne mairie, après l'énoncé des résultats © Radio France - Alexandre Sanguinetti

Porto-Vecchio : un bastion est tombé

A Porto-Vecchio Georges Mela maire depuis 2008, ne repartira pour un troisième mandat. 

Jean-Christophe Angelini, qui a sans doute bénéficié du report des voix de Don-Mathieu Santini qui s’était désisté au second tour, a donc été élu maire de la cité du sel avec plus de 730 voix d'avance. Une révolution dans une commune détenue par la droite depuis des décennies. Jean-Christophe Angelini, 45 ans, président de l'ADEC, se présentait pour la quatrième fois. 

Jean-Christophe Angelini au moment de l'annonce des résultats
Jean-Christophe Angelini au moment de l'annonce des résultats © Radio France - Olivier Castel

"Je suis heureux. C’est vingt ans de vie, vingt ans d’engagement, ça n’a pas été simple mais maintenant on va parler d’avenir, on va parler de projets et on va transformer la vie des gens", a-t-il confié à l'annonce des résultats.

Jean-Christophe Angelini est le nouveau maire de Porto-Vecchio
Jean-Christophe Angelini est le nouveau maire de Porto-Vecchio © Radio France - Olivier Castel

Georges Mela, le maire sortant a reconnu la victoire de son adversaire et l'a invité à travailler ensemble pour l'avenir. « Les Porto-vecchiais ont tranché, même si la défaite est au rendez-vous je le dis, Porto-Vecchio mérite qu’on s’y intéresse et je ne désespère pas que ceux qui ont aujourd’hui cette mission seront à la hauteur. Je souhaite que les vainqueurs et les vaincus soient aussi à la hauteur de la fonction qui a été la leur. _Je respecte le suffrage universel, la démocratie, qui a choisi de façon forte et je dis bonne chance à ceux qui vont nous succéder_. »

A Figari c’est un autre nationaliste qui l’emporte, Jean Giuseppi. 

Quilichini et Fraticelli réélus à Sartene et Aleria

La seule quadrangulaire de ce second tour se déroulait à Sartene et c’est Paul Quilichini, le maire sortant qui a été réélu avec 52,4% des voix. 

A Aleria, Ange Fraticelli est réélu avec 13 voix d’avance, un score très serré qui tourne à l’avantage du maire sortant (50,46%). Son opposant, Dominique Venturini totalise 49,54% des voix. A noter une très forte participation de 88%. 

Angèle Bastiani élue à L'Ile Rousse

En Balagne, Angèle Bastiani est la nouvelle maire de L’île Rousse avec 51,24% des suffrages. Elle devance le maire sortant Jean-Jo Allegrini-Simonetti. Seules 63 voix les séparaient au premier tour mais la participation a fait un bon de plus de 15 points ce dimanche atteignant 82,55%.

Jean-Jo Allegrini-Simonetti, visiblement amer, ne siègera pas au sein du futur conseil municipal. « Je suis déçu par mes concitoyens que j’ai servis pendant 36 ans. Je vais souhaiter que la ville continue a prospérer, je ne serai pas dans l’opposition je démissionnerai demain ou après-demain. Je ne vais pas être dans l’opposition après avoir été maire pendant 36 ans », a-t-il confié au micro de RCFM.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess