Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Élections régionales en Normandie : Laurent Bonnaterre veut "faire bouger les lignes"

Laurent Bonnaterre, sans étiquette mais soutenu par la majorité présidentielle, entend faire bouger les lignes les 20 et 27 juin prochains. Le maire de Caudebec-lès-Elbeuf (Seine-Maritime) candidat aux élections régionales en Normandie ratisse large pour "dépasser les clivages politiques".

Laurent Bonnaterre lors de la présentation à Vernon d'une partie de ses colistiers de l'Eure
Laurent Bonnaterre lors de la présentation à Vernon d'une partie de ses colistiers de l'Eure © Radio France - Laurent Philippot

"Les lignes politiques ont déjà bougé. En 2014, j'avais déjà fait bouger les lignes à Caudebec" assure Laurent Bonnaterre "pour faire de la place à la société civile et lui ouvrir les portes et les fenêtres". L'ancien socialiste, ancien directeur de cabinet de Laurent Fabius, désormais estampillé Territoires de Progrès, l'aile gauche / sociale-démocrate de la majorité présidentielle, mais sans étiquette, continue d'ouvrir les portes. Ainsi le maire de Vernon, François Ouzilleau, conduira sa liste dans l'Eure. L'élu, qui s'affiche divers droite depuis trois ans, a été séduit par le candidat de la majorité présidentielle au point de quitter Hervé Morin, le président sortant du conseil régional de Normandie avec lequel il avait fait campagne en 2014. 

Je reste de droite et je suis toujours un homme de droite - François Ouzilleau

Le maire de Vernon "a quitté Les Républicains parce qu'il n'était pas en accord avec la ligne". Il dit avoir trouvé chez Laurent Bonnaterre "un certain nombre de points d'accord" avec une liste "de la gauche raisonnée à la droite modérée". Et de s'expliquer : "Parfois à droite, certains sont tombés un peu dans le populisme, dans la démagogie, voire l'outrance et à gauche, on a toujours les vieilles ficelles des appareils partisans, où la moitié des choses se décide à Paris et l'autre moitié sur des bouts de table où on se répartit les postes, les places, c'est lamentable, les gens veulent autre chose aujourd'hui". 

Laurent Bonnaterre, la tête de liste (à gauche) en compagnie de sa tête de liste euroise, le maire de Vernon, François Ouzilleau
Laurent Bonnaterre, la tête de liste (à gauche) en compagnie de sa tête de liste euroise, le maire de Vernon, François Ouzilleau © Radio France - Laurent Philippot

Porter les projets ensemble, regarder ce qui est bon d'abord pour les Normands avant de se demander ce qui peut nous séparer, c'est la bonne méthode pour préparer l'avenir - Laurent Bonnaterre

François Ouzilleau estime "prendre des risques" mais "ce n'est pas grave, c'est mon ADN" dit-il. Derrière lui, sur la liste, Isabelle Collin, conseillère municipale d'opposition à Évreux et Guillaume Rouger, également conseiller ébroïcien. "Le dépassement des clivages, c'est ce qu'on porte à La République en marche depuis 2017" explique le référent du parti présidentiel dans l'Eure "avec une volonté d'aller au plus proche des concitoyens et éviter de cloisonner la société en chapelles partisanes et politiciennes". Un discours qui séduit aussi le trésorier du Modem dans l'Eure : "On est là pour apporter des solutions. Ce n'est pas des solutions de droite ou de gauche, c'est des solutions de bon sens" précise Patrice Bonvoisin, maire de Freneuse-sur-Risle.

Le soutien d’Édouard Philippe

"J'ai noué une relation d'amitié et de travail avec le maire du Havre Édouard Philippe" rappelle à l'envi le candidat Bonnaterre. Une proximité visible sur sa liste puisque Oumou Niang-Fouquet, maire-adjointe à l’Éducation et à la Jeunesse au Havre, occupe la deuxième place en Seine-Maritime. Élue en 2014 conseillère régionale sur la liste du socialiste Nicolas Mayer-Rossignol, elle pourrait retrouver en face d'elle le premier adjoint havrais, Jean-Baptiste Gastinne, engagé avec Hervé Morin. Mais pas de luttes intestines au sein du conseil municipal de la Porte Océane : "Aujourd'hui, on est une équipe havraise avec un chef qui est Édouard Philippe. Si demain on est amené à être sélectionné dans d'autres horizons, on ira dans d'autres horizons. Notre intérêt est est le même. Jean-Baptiste Gastinne a envie d'aller défendre avant tout l'intérêt des Havrais et de tous nos citoyens régionaux. Pour moi c'est la même chose" avance l'ancienne handballeuse du HAC. 

Une candidature qui agace à gauche

Dans l'Eure, Mac-Antoine Jamet, le maire de socialiste de Val-de-Reuil, qui ne se représentera pas au conseil régional et vise cette année le conseil départemental fait part de son étonnement : "Incompréhensible candidature Bonnaterre (avec qui, contre qui, pour qui, pour quoi ?" tempête-t-il sur Twitter. "Laurent Bonnaterre, c'est la voiture balai de la droite" assène le patron des socialistes de l'Eure, Timour Veyri, également candidat sur la liste de Mélanie Boulanger; convaincu qu'un rapprochement Morin-Bonnaterre aura lieu pour le second tour. 

Les candidats en Normandie

  • Nicolas Bay - Faire gagner la Normandie (Rassemblement National)
  • Laurent Bonnaterre  - Normandie, terre d'avenir (majorité présidentielle)
  • Mélanie Boulanger - La Normandie nous rassemble (Parti Socialiste, Place Publique, Génération·s, Europe Écologie Les Verts, Cap 21, Génération Écologie)
  • Nathalie Goulet -La Normandie avec Nathalie Goulet (UDI)
  • Sébastien Jumel (Parti Communiste Français, La France Insoumise)
  • Pascal Le Manach (Lutte Ouvrière)
  • Hervé Morin - La Normandie conquérante (Les Centristes, Les Républicains)

Les candidats ont jusqu'au 17 mai 2021 midi pour déposer leur liste. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess