Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Élections sénatoriales 2020

Elections sénatoriales dans les Ardennes : 7 candidats, 2 sièges à pourvoir, 961 grands électeurs

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Ce dimanche, 172 sénateurs seront élus par des grands électeurs en France, dont 2 dans les Ardennes. 7 binômes sont candidats.

Une urne - illustration
Une urne - illustration © Radio France - Olivier Estran

1453 candidats se disputent 172 sièges de sénateurs ce dimanche. Dans les Ardennes, deux sièges sont à pourvoir et 7 candidats sont sur les rangs. Ils seront élus au suffrage universel indirect, c’est-à-dire par des grands électeurs. Ils sont 961 dans les Ardennes 

Qui sont les candidats ? 

Les deux sénateurs les Républicains sortants se représentent. L’ancien président du département Benoit Huré et Marc Laménie briguent tous deux un troisième mandat. Benoit Huré se présente cette fois sans l’étiquette Les Républicains. 

Les deux sortants auront face à eux la secrétaire départementale du parti Les Républicains, Else Joseph. Toujours à droite, Robert Chauderlot, ancien représentant de Debout la France se présente également. Si l’on ajoute Maryse Despas du Rassemblement National, 5 des 7 binômes en lice sont classés à droite. 

Le Sénat
Le Sénat © Radio France - Catherine Grain

À gauche, l’ancien président du Conseil régional de Champagne-Ardenne, ancien député et ancien maire de Sedan Jean-Paul Bachy retente sa chance aux sénatoriales. En 2008, qualifié au deuxième tour, il ne lui avait manqué que 23 voix pour prendre le siège de Marc Laménie. 

Enfin Jean-Philippe Renau, fondateur de la web télé TV Suippes, s’était déjà présenté aux législatives à Paris et aux sénatoriales dans la Meuse. Il n’a encore jamais été élu et se présente sans étiquette. 

Qui sont les grands électeurs ? 

Parmi les 961 grands électeurs appelés aux urnes, on trouve les 5 parlementaires du département, les 7 conseillers régionaux et les 38 conseillers départementaux. Mais 95 % des grands électeurs sont des conseillers municipaux. 

Sénatoriales 2020 : les départements concernés
Sénatoriales 2020 : les départements concernés © Visactu - Visactu

La totalité du conseil municipal de Sedan est appelé aux urnes, et la totalité de celui de Charleville-Mézières qui, en tant que ville de plus de 30 000 habitants, a dû désigner 20 votants supplémentaires. Dans les communes de moins de 9000 habitants, seule une partie du conseil municipal est appelée à voter. Pour avoir une idée, de la coloration politique de ce collège électoral, notons que sur les 21 communes ardennaises de plus de 2000 habitants, 13 sont à droite, 7 à gauche et une au centre

Les 961 grands électeurs ardennais devront se rendre au parc des expositions de Charleville-Mézières ce dimanche 27 septembre entre 8h30 à 11h. Si deux des sept candidats dépassent la barre des 50 %, ils seront élus. Sinon, un deuxième tour se tiendra l’après-midi même de 15h à 17h30. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess