Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Je pense qu’il y a des choses plus importantes que notre frustration", Mathieu Sonnet, nouveau maire de Fumay

Les conseils municipaux élus dès le premier tour des élections municipales seront installés entre le 23 et le 28 mai. Un décret publié ce lundi met fin à la prolongation du mandat des maires sortants. Les nouveaux maires, comme Mathieu Sonnet à Fumay vont enfin pouvoir prendre la main.

Illustration écharpe de maire
Illustration écharpe de maire © Maxppp - Thomas JOUHANNAUD

Depuis le 15 mars dernier, des conseils municipaux sont élus mais n’ont pas pu être installés. Ils pourront désormais le faire entre le 23 et le 28 mai. Un décret publié ce lundi met fin à la prolongation des maires sortants. Les nouveaux maires vont enfin pouvoir prendre la main sur les affaires de leur commune. 

Dans les Ardennes, le nouveau maire de Fumay et son équipe attendent avec "impatience" l’installation du conseil municipal, le jeudi 28 mai au soir. Car pour l’instant, c’est encore le maire sortant, Mario Iglesias qui est aux affaires.

Mathieu Sonnet et sa liste _Fumay Tout un projet_a été élu au 1er tour, avec plus de 64% des voix. Il était l’invité de France Bleu Champagne Ardenne ce mardi, avant sa prochaine prise de fonction officielle. 

Tout s'arrête d'un coup. Il a fallu prendre son mal en patience.

La situation est un peu frustrante reconnait Mathieu Sonnet. "On a une campagne électorale où on est vraiment le nez dans le guidon, sur le programme, les rencontres avec les habitants, de nombreuses rencontres aussi avec des membres de la liste et tout s’arrête d’un coup. Il a fallu prendre son mal en patience. Maintenant, il faut respecter le choix du gouvernement et je pense qu’il y a des choses plus importantes que notre frustration. Il a fallu gérer et on s’est tout de suite mis à disposition de monsieur Iglesias qui avait besoin de nous, pour gérer cette crise sanitaire au niveau de notre commune", explique le nouveau maire de Fumay. 

En cette période de crise sanitaire, Mathieu Sonnet estime avoir des relations en bonne intelligence avec son homologue sortant. Notamment à propos de l’achat de masques. "On s’appelle régulièrement avec monsieur Iglesias pour se tenir informé, notamment des décisions préfectorales. Donc, je suis tout de même consulté", explique Mathieu Sonnet. 

Vers une réouverture des écoles

A partir du 28 mai, l’équipe de Mathieu Sonnet pourra commencer à mettre en place les mesures de son programme. A propos de la gestion de la crise et de la réouverture des écoles, le nouveau maire apporte un regard différent. 

Le maire sortant n’a pas pu rouvrir les écoles de la commune le 11 mai dernier. En tant que directeur d’école de profession, Mathieu Sonnet a été amené a donner son avis. En tant que nouveau maire élu mais pas encore installé, il ne s’est pas encore prononcé, par respect pour le travail du maire sortant. Mais il indique qu’avec son équipe ils réfléchissent à une réouverture prochaine des écoles. 

"J’ai du me prononcer en tant que directeur d’école. Mon administration m’a demandé de travailler sur une réouverture donc j’ai envisagé la réouverture des écoles. J’étais dans un autre état d’esprit. Maintenant, je respecte la décision de Mario Iglesias puisqu’il l’a prise en fonction d’autres éléments. Il y a aussi le personnel communal, les locaux, il y a beaucoup d’éléments, y compris la responsabilité pénale que le maire met en jeu. Donc, sur ce sujet je ne me suis pas prononcé. J’ai juste donné mon avis en tant que directeur d’école", précise Mathieu Sonnet. 

Il va falloir rouvrir avant les grandes vacances.

"Maintenant, les choses évoluent aussi. Je vois que des familles demandent quand aura lieu la réouverture. Il y a aussi des familles en détresse. Sur Fumay, on est dans un milieu avec de nombreuses familles défavorisées et donc je pense qu’il faut renouer avec l’école. Il va falloir rouvrir avant les grandes vacances, ça c’est sûr. Donc il va falloir le préparer. On y travaille. D’ailleurs, au niveau de la commune, il n’y a pas eu d’arrêt, de refus de travailler à une réouverture prochaine puisqu’il y a tout de même des achats de matériel, de distributeurs de gel hydroalcoolique, de thermomètres, donc je pense que monsieur Iglesias prépare une réouverture prochaine, même s’il ne sera plus aux manettes", rajoute Mathieu Sonnet.

Une saison estivale compliquée

En ce qui concerne le budget, il y a fort à parier qu’il faudra revoir les possibilités. Les caisses des collectivités locales n’ont pas été épargnées par la crise sanitaire. Reste à savoir si le programme de la liste Fumay Tout un projet pourra être réalisé comme prévu. Mathieu Sonnet sait déjà que les animations seront revues à la baisse

"On veut que Fumay soit beaucoup plus animé et puisqu’on ne peut pas faire de rassemblement de plus de 10 personnes pour l’instant, ça va être compliqué au niveau de la saison estivale de proposer des choses. Au niveau associatif aussi, je pense que la première des choses sera de s’occuper de la partie sociale. La réouverture des écoles mais aussi au niveau de notre population défavorisée, au niveau du CCAS, et également au niveau des associations et puis des commerçants. Je ne les oublies pas. Il va falloir travailler sur ces sujets au sein de notre commune mais aussi au niveau de notre communauté de communes", précise Mathieu Sonnet. 

Mathieu Sonnet au micro France Bleu de Clément Conte

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu