Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales dans la Somme : des maires vont se représenter, faute d'autres candidats

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu

A moins de deux mois des élections municipales, le nombre de maires sortants qui se représentent pourrait être plus important que prévu dans la Somme. Selon l'association des maires du département, certains élus briguent un nouveau mandat par la force des choses, faute d'autres candidats.

Image d'illustration - La Somme compte plus de 700 communes
Image d'illustration - La Somme compte plus de 700 communes © Radio France - Béatrice Dugué

A moins de deux mois des élections municipales, dont le premier tour est prévu le 15 mars, le nombre de maires sortants qui se représentent pourrait être plus important que prévu dans la Somme. L'association des maires dans le département a sondé ses membres et explique que certains élus qui avaient décidé de raccrocher briguent finalement un nouveau mandat faute d'autres candidats.

Candidatures par défaut 

Alors que la moitié des sortants envisageait de ne pas se représenter, la situation a donc un peu évolué et "peut-être que cela permettra qu'il n'y ait pas de candidat", détaille Jean-Claude Billot, président de l'association des maires de la Somme et invité de France Bleu Picardie. "Et ce n'est pas bon", poursuit le maire de Ferrières, qui lui a décidé de ne pas se représenter dans sa commune de 500 habitants près d'Amiens.

Jean-Claude Billot président des maires de la Somme
Jean-Claude Billot président des maires de la Somme © Radio France - François Sauvestre

C'est une mission qui ne doit pas être faîte de force ou par défaut, c'est quelque chose que l'on doit porter à bout de bras et qui est très important aujourd'hui avec les risques qu'il y a derrière. C'est quelque chose qui ne s'invente pas et qui se prépare. On ne le prend pas par défaut.

Selon Jean-Claude Billot, plusieurs facteurs expliquent cette forme de découragement : "Moi j'ai commencé il y a longtemps. Quand on voulait faire quelque chose, on avait la chance de lever la main devant monsieur le Préfet pour demander si on pouvait faire. Ensuite on a vu la décentralisation, et surtout à partir de 1992, la création des intercommunalités avec la loi Joxe-Baylet. Et là on a vu tout doucement les compétences qui étaient dans les communes partir aux intercommunalités et nos missions se diluer".  

"Ce qui fait qu'il ne reste plus grand chose comme autorité au maire", soupir l'élu de Ferrières. "Il lui reste les ennuis du quotidien, le chien qui divague dans les rues, le coq qui chante, les cloches qui sonnent et qui posent problème aux citoyens", raconte Jean-Claude Billot qui pointe aussi le changement des liens avec les administrés. 

Jean Claude Billot, président des maires de la Somme

Choix de la station

À venir dansDanssecondess