Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales 2020 : Bayonne est une capitale pour Jean-René Etchegaray

-
Par , France Bleu Pays Basque

Toute cette semaine, France Bleu Pays Basque donne la parole aux cinq candidats aux élections municipales à Bayonne. Jean-René Etchegaray brigue un second mandat de maire. Il entend poursuivre ce qu'il a entrepris ces six dernières années et faire de Bayonne une véritable capitale.

Jean-René Etchegaray brigue un nouveau mandat de maire
Jean-René Etchegaray brigue un nouveau mandat de maire © Radio France - Céline Arnal

Jean-René Etchegaray brigue un second mandat de maire à Bayonne. Il est à la tête de la liste "Bayonne, toujours un temps d’avance". Ils sont cinq à viser le poste de maire, dont Pascal Lesellier, chef de file de Bayonne Plurielle , qui a déposé sa liste au tout dernier moment en préfecture. Jean-René Etchegaray était jusque-là le seul candidat que l’on pourrait cataloguer du centre et de la droite (alors qu’à gauche, il y a trois listes) mais il assure que cela n’a rien changé dans sa campagne. Si il n’affiche aucune étiquette politique dans ses documents de campagne, il rappelle avoir reçu le soutien de nombreux partis : UDI, LR, LREM pou encore PNV.

Pour Jean-René Etchegaray, "les Bayonnais s’intéressent à leur vie, à la vie de leur quartier et à la vie de leur ville mais sont très loin des préoccupations nationales" et cela lui convient. Sur ce scrutin, la grosse inconnue, c’est la part de nouveaux votants. Ils représentent un tiers du total des électeurs : sur les 31.000 enregistrés sur les listes électorales de la ville, 10.000 n’ont pas voté en 2014.

Que retenir de son premier mandat ? Quel Bilan ?

Le premier magistrat assure qu’il n’imaginait pas qu’autant de choses seraient accomplies pendant ce mandat. Ce qu’il résume par « une requalification de l’espace public ».

A la faveur du Trambus, "la mobilité, le stationnement ont été améliorés" assure Jean-René Etchegaray. Le logement aussi. Il y a également le Didam, le cinéma d’art et d’essai de l’Atalante sur la Rive droite. 

Ses principaux points de campagne

  • La mobilité :  mise en place d’un plan vélo. Cela passerait par la création de pistes cyclables. Et s'il le faut, cela passera par des expropriations. "Certaines procédures sont d’ailleurs lancées" déclare-t-il.
  • Le logement : 42 % des espaces à Bayonne sont des espaces naturels et il est hors de question d’y toucher. Pour autant, il faut que les  Bayonnais puissent se loger (800 nouveaux habitants environ chaque année sur Bayonne, NDLR). Sur un second mandat, Jean-René Etchegaray entend donc maîtriser les projets fonciers, sans forcément les multiplier. "Il y a 4.5 % de résidence secondaires sur la ville contrairement aux communes voisines" se vante-t-il encore
  • La culture : Bayonne est une capitale. Bayonne a vocation à jouer une carte culturelle : "C’est la culture qui porte une ville". C’est la raison pour laquelle, il a décidé de repartir pour un nouveau mandat. Didam, Atalante, musée basque et bientôt musée Bonnat-Héleu en feront des atouts majeurs entre Bordeaux et Bilbao            

réécoutez l''ITW de Jean-rené Etchegaray ce mardi 10 mars sur France Bleu Pays Basque

Les cinq candidats aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020 à Bayonne sont :

- Mathieu Bergé, tête de liste "Demain Bayonne" 

- Jean-René Etchegaray, tête de liste "Bayonne toujours un temps d'avance" 

- Henri Etcheto, "Bayonne ville ouverte" 

- Jean-Claude Iriart, "Bayonne verte et solidaire" 

- Pascal Lesselier, "Bayonne Plurielle"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu