Élections DOSSIER : Les élections législatives avec France Bleu Drôme Ardèche

Législatives : qui Mireille Clapot (REM), la nouvelle députée de la 1re circonscription de la Drôme ?

Par Nathalie De Keyzer, France Bleu Drôme-Ardèche dimanche 18 juin 2017 à 21:22

Mireille Clapot élue deputée sur la premiére circonscription de la Drôme
Mireille Clapot élue deputée sur la premiére circonscription de la Drôme - Stephane Monjon

Mireille Clapot, la candidate REM, a été élue sans surprise ce dimanche soir députée de la première circonscription de la Drôme. Elle obtient près de 57% des suffrages face au candidat LR Bertrand Ract-Madoux.

La nouvelle députée de la première circonscription de la Drôme (Valence-Tain l'Hermitage) vit à la Roche-de-Glun depuis 1990. Mère de trois grands garçons étudiants, Mireille Clapot est âgée de 53 ans. Diplômée de l’École Centrale de Paris en 1985, elle a d'abord fait carrière dans le privé exerçant des fonctions dans des services marketing chez Markem Imaje à Bourg-les-Valence, puis au service achats chez Thalès Avionics.

Ancienne militante socialiste

Elle s'est ensuite engagée dans les collectivités locales à partir de 2007. A la mairie de valence au service achats, puis en tant que directrice de cabinet de l'ancien maire PS Alain Maurice et enfin à l'agglomération. Depuis 4 ans, elle est directrice du développement et des relations entreprises à l’École Centrale de Lyon. Elle s'est engagée a démissionner après sa victoire aux élections législatives, afin de se consacrer à temps plein à ses nouvelles fonctions à l'Assemblée nationale.

Engagement associatif

La nouvelle députée drômoise aime les voyages, les langues étrangères, le tennis le vélo et la littérature. Elle a d'ailleurs repris des études à l'université Stendhal de Valence pour obtenir une maîtrise de lettres modernes en 2001. Depuis 27 ans, elle est engagée auprès d'Amnesty international et lutte pour le respect des droits de l'homme. Sur le plan local, Mireille Clapot a créé l'association Mobili-Tain-Tournon qui développe la mobilité physique ( déplacements facilités) mais aussi la mobilité virtuelle avec le développement d'accès à internet.

Engagement politique

La nouvelle députée de la Drôme 1 ne fait pas mystère de ses anciennes fonctions au sein du Ps de la Drôme, sur le canton de Tain-l'Hermitage, mais elle avoue aussi qu'elle ne se reconnaissait plus dans le parti socialiste depuis plusieurs années et a donc naturellement adhéré à En marche dès le début de l'année. Elle se dit pro-européenne, et souhaite également une plus grande fluidité du marché du travail.

  - Aucun(e)