Élections

Législatives en Moselle : comment la République en marche a-t-elle fêté ses victoires ?

Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord lundi 19 juin 2017 à 0:50

Brahim Hammouche, député Modem investi par la REM, dans la 6e circonscription de Moselle.
Brahim Hammouche, député Modem investi par la REM, dans la 6e circonscription de Moselle. © Radio France - François Pelleray

Avec huit députés (dont un Modem) sur neuf en Moselle, c'était la fête quasiment partout chez les militants de la République en marche. Seule Mathilde Huchot a été battue à Sarrebourg/Château-Salins. Entre soulagement, fierté et fatigue, tour d’horizon des fêtes chez les macronistes.

La vague macroniste a déferlé sur la Moselle avec huit députés (dont un Modem) sur neuf (la circonscription de Sarrebourg/Château-Salins est revenue au candidat LR). Une vague qui s'est quand même cassée sur le niveau de l'abstention, 62,48% en Moselle.

A Hayange, dans la 8e circonscription, comme un pied de nez à cette ville dirigée par le FN, Brahim Hammouche et ses amis se sont approprié un chant qui colle à la peau du parti frontiste : "on est chez nous…" Il y avait comme un air de revanche, après une campagne parfois rude, qui s'est senti également dans les sifflets dirigés contre l'équipe du perdant. Après ça, une petite marseillaise devant l'église, à la permanence de campagne : "j’ai mené ce combat pour que l’on soit fiers de chanter notre marseillaise, pour mener au rassemblement et non pas à la division, pour arrêter le poison de l’extrême droite et pour relever notre territoire, pour une terre d’espoir" lance Brahim Hammouche.

A Metz, dans un bar de la place de Chambre, les militants de la REM trinquaient, certains étaient épuisés, comme Corentin, un jeune Montignien qui a passé des nuits à coller des affiches : "quand on part à 23 heures et qu’on fait le tour de la circonscription jusqu’à 7h30, on est plutôt fatigué, et on a tendance à s’endormir un peu partout donc c’est toujours bien d’avoir un petit oreiller sous le bras ou dans la voiture".

A Forbach, la fête était un peu plus feutrée pour la victoire de Christophe Arend. Quelques coupes de champagne dans le très chic restaurant du Schlosberg. Mais où que l'on soit, la victoire avait un goût amer pour certains, à cause de l'immense abstention, 62,48% en Moselle.