Élections

Législatives : le plus petit écart de voix est dans le Loiret où Jean-Pierre Door l'emporte avec huit votes d'avance

Par France Bleu Orléans, France Bleu Orléans lundi 19 juin 2017 à 17:53

Jean-Pierre Door sur les bancs de l'Assemblée nationale.
Jean-Pierre Door sur les bancs de l'Assemblée nationale. © Maxppp - Thierry Bougot

Alors que le Loiret enverra à l'assemblée trois nouveaux élus de la République en marche, trois députés LR du département ont été réélus, Marianne Dubois, Claude de Ganay et Jean-Pierre Door qui l'a emporté de huit voix face à sa concurrente REM.

Ils étaient menacés à l’issue du premier tour dans le Loiret, ils ont finalement été réélus, les députés LR Jean-Pierre Door (4e circonscription), Marianne Dubois (5e circonscription) et Claude de Ganay (3e circonscription) l’ont emporté ce dimanche soir. Sur la 4e circonscription, celle du Montargois, il devrait néanmoins y avoir un recours devant le Conseil Constitutionnel, en effet, le sortant, Jean Pierre Door, a été réélu avec seulement huit voix d'écart avec sa concurrente d'En Marche ! Mélusine Arlé. C'est le plus faible écart de voix entre deux candidats enregistré dans toute la France lors du second tour. Ce lundi son adversaire de la République en marche confirme qu'elle prépare un recours, elle dénonce des irrégularités sur le scrutin.

Un quatrième mandat pour Jean-Pierre Door

A 75 ans et alors qu’on le pensait battu, Jean-Pierre Door s’est finalement imposé dans les urnes ce dimanche et entame son quatrième mandat de député. Né à Sully-sur-Loire, c'est à Paris que Jean-Pierre Door a fait ses études de médecine, mais contrairement à un de ses camarades, un certain Bernard Kouchner, il ne participe pas au mouvement étudiant en mai 68. Sa passion alors, c'est l'automobile, il est même un temps pilote d'essai pour Alfa Roméo, c’est de là vient aussi sa longue amitié avec le cascadeur Rémy Julienne, figure bien connue dans le Montargois.

C’est justement dans le Loiret, à Montargis que Jean-Pierre Door, devenu cardiologue, crée le service réanimation de l'hôpital en 1971. Son entrée en politique est tardive, mais elle commence par un coup d'éclat, il prend la mairie de Montargis en 2001, mettant fin à un long règne communiste, et dans la foulée gagne son siège de député. Avec la loi sur le cumul, Jean-Pierre Door va abandonner son fauteuil de maire, sans doute à son premier adjoint Benoît Digeon. C’est Franck Supplisson qui devrait récupérer son poste de président de l'Agglomération.

Marianne Dubois réélue dans la 5e circonscription

Elle aussi était en danger à l’issue du premier tour, mais elle a résisté à la vague En marche ! dans le Loiret, Marianne Dubois (LR) a été réélue députée de la 5ème circonscription "Fleury-Pithiviers" ce dimanche soir sur une terre traditionnellement à droite. Elle repart donc pour un deuxième mandat "sur son nom", élue en 1012, elle avait succédé auparavant à Jean-Paul Charié décédé en 2009. Elle a battu le candidat de La République en Marche, David Simonnet 50.16% contre 49.84%, un scrutin là aussi serré puisqu’elle l’emporte avec 88 voix d'avance. Née à Corbeil-Essonnes en 1957, Marianne Dubois est diplômée de l’Institut des hautes études de défense nationale, elle est également conseillère départementale du Loiret depuis 2015. Jusqu’en 2008 elle a exercé les mandats de de Neuville-aux-Bois dans le Loiret et de présidente de la communauté de communes de la Forêt. Particulièrement investie sur le thème de la défense elle y a consacré de nombreux travaux et elle est aussi la co-présidente d’un groupe d’études sur la langue des signes à l’Assemblée.

Les résultats dans votre commune

La nouvelle Assemblée nationale