Élections DOSSIER : Les élections législatives 2017 avec France Bleu Alsace

Législatives : l'Alsace n'a plus aucun député socialiste

Par Aude Raso, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass dimanche 18 juin 2017 à 23:26

Philippe Bies à l'Assemblée nationale à Paris, ici en 2013
Philippe Bies à l'Assemblée nationale à Paris, ici en 2013 © AFP - JACQUES DEMARTHON

À Strasbourg, au second tour des élections législatives dimanche, les deux députés sortants socialistes ont été battus par La République en marche.

Philippe Bies à 41,47% dans la 2e circonscription du Bas-Rhin. Éric Elkouby à 40,05% dans la 1ère. Sans surprise, à Strasbourg, les deux députés socialistes sortants n'ont pas réussi à renverser la tendance dimanche 18 juin au second tour des élections législatives. Battus respectivement par Sylvain Waserman et Thierry Michels, tout nouveaux députés de La République en marche (LREM), ils perdent tous deux leur siège à l'Assemblée nationale... rayant de la carte toute présence socialiste alsacienne dans l'hémicycle.

Une "lame de fond"

"Je suis déçu", réagit Éric Elkouby, qui voit dans ces résultats une conséquence de la "lame de fond opérée par la République en marche". Pour le député sortant, "la ville a une fois de plus exprimé sa différence avec les cantons ruraux". Et de conclure :

Beaucoup d'engagement et de travail sont anéantis par ces résultats.

"Les citoyens ont voulu dépasser le clivage droite-gauche", analyse de son côté son concurrent victorieux Thierry Michels, nouveau député LREM de la 1ère circonscription. "Désormais, Strasbourg doit être au cœur de la majorité présidentielle, car les enjeux européens et de développement économique y sont majeurs", commente Sylvain Waserman (LREM).

LIRE AUSSI