Élections DOSSIER : Les élections législatives avec France Bleu Normandie (Seine-Maritime, Eure)

Législatives : qui est Claire O'Petit, la nouvelle députée En Marche de la 5e circonscription de l'Eure ?

Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) dimanche 18 juin 2017 à 20:25

 Claire O'Petit est chroniqueuse pour l'émission Les Grandes Gueules sur RMC depuis 2005 (photo transmise par le candidat).
Claire O'Petit est chroniqueuse pour l'émission Les Grandes Gueules sur RMC depuis 2005 (photo transmise par le candidat).

Claire O'Petit, de La République En Marche, a été élue dimanche députée de la 5e circonscription de l'Eure avec 55.98% des voix en battant Vincent Taillieu, le candidat du Front national, au second tour des élections législatives 2017.

Claire O'Petit en résumé

  • La République En Marche
  • 5e circonscription de l'Eure
  • 67 ans, retraitée (après avoir été commerçante)
  • Se présentait pour la 2e fois dans la circonscription

Claire O'Petit est née à Epinay, en Seine-Saint-Denis, il y a 67 ans. Elle y passe une grande partie de sa vie avant de s'installer dans l'Eure en 2010, près de sa fille et de son petit-fils qui vivent à Ecos. Elle dit être "tombée amoureuse de Lyons-la-Forêt". Commerçante depuis ses 17 ans jusqu'à sa retraite, elle a occupé de nombreux emplois différents. Elle préside toujours un collectif de commerçants et d'artisans au niveau national, poste qu'elle devrait bientôt quitter pour occuper ses fonctions de députée. Elle est chevalier de l'Ordre et du mérite pour son action au sein de ce collectif.

Elle est chroniqueuse pour l'émission Les Grandes Gueules sur RMC depuis 2005. "Une position que j'ai acquise par moi-même", se plait-elle à rappeler. Elle intervient une à deux fois par semaine et se fait "la porte-parole de la région", selon elle. Si elle est élue, elle resterait chroniqueuse pour l'émission deux fois par mois, en remplacement de Bernard Debré.

Claire O'Petit commence son engagement politique en 2000 en étant sur la liste du Parti socialiste aux élections municipales à Épinay. Elle démissionne au bout de six mois parce que le PS passe un accord avec les communistes et ça ne lui convient pas. Puis elle adhère à l'UDF et au Modem. En 2007, elle est tête de liste aux élections municipales à Epinay pour le Modem. En 2015, elle quitte le parti à cause de désaccords avec certains cadres locaux. En 2012, elle se présente une première fois aux élections législatives, déjà dans la 5e circonscription de l'Eure. Selon elle, pour être "le bon petit soldat" de François Bayrou qui lui demande de se présenter parce qu'ils n'ont pas de candidat. Elle échoue à 1.65%.