Élections

Les parlementaires ligériens prennent position sur "l'affaire Fillon"

Par Yves Renaud, France Bleu Saint-Étienne Loire mercredi 1 février 2017 à 22:01

François Rochebloine soutient l'idée de son voisin Georges Fenech
François Rochebloine soutient l'idée de son voisin Georges Fenech © Radio France - yves renaud

L’affaire de l’emploi présumé fictif de Penelope Fillon, l’épouse du candidat de la droite à l’élection présidentielle, n’en finit plus de faire des vagues. Dans le parti Les Républicains, l'unité atour de François Fillon se fissure, c'est el cas dans la Loire.

Plusieurs députés de droite s’élèvent déjà contre le maintien de l’ancien premier ministre comme tête de liste pour l’élection. C’est le cas de Georges Fenech, député de la 11e circonscription du Rhône et soutien de Nicolas Sarkozy. Il considère que "le résultat de la primaire est caduc" et qu’il faut provoquer un Conseil National Extraordinaire de la droite pour lui trouver un successeur.

François Fillon, de son côté, a rassemblé plus de 200 parlementaires mercredi matin pour leur demander de confirmer leur soutient jusqu’à la fin de l’enquête. Elle devrait selon lui se terminer dans deux semaines.

→ À lire aussi - Affaire Fillon : l'hypothèse d'un plan B émerge à droite, mais Alain Juppé martèle qu'il ne sera pas un recours

Dans ce concert de voix discordantes, comment les députés ligériens se positionnent-ils dans ce dossier qui risque de se transformer en fiasco politique ?

On ne peut pas attendre 15 jours, ou il est sûr de son coup et il se maintient , ou il y a des doutes et il se retire" - Paul Salen, député LR de la 6eme circonscription de Loire

Paul Salen député de la 6em circonscription - Radio France
Paul Salen député de la 6em circonscription © Radio France - yves renaud

Il nous demande notre soutient durant 15 jours le temps de prouver son innocence" - Dino Ciniéri le députe de la 4e circonscription de la loire

Dino Ciniéri député de la 4em circonscription - Radio France
Dino Ciniéri député de la 4em circonscription © Radio France - yves renaud

→ À lire aussi - Quand Pénélope Fillon déclarait à la presse britannique n'avoir "jamais été l'assistante" de son mari

Au cas ou François Fillon jetterait l’éponge, les deux parlementaires parlent d’une même voix pour évoquer les candidatures de François Barouin, Xavier Bertrand ou Laurent Wauquiez pour reprendre le flambeau.

Si à l'issue de l'enquête, François Fillon était désavoué, il a lui même annoncé mercredi qu'il se retirerait de la course à l'Élysée , mais se posera alors la délicate question de son successeur dans la campagne. Beaucoup de parlementaires ont commencé a évoquer un Plan B. Paul Salen, le député ligérien de la 6e circonscription à avancer plusieurs noms.

Paul Salen député de la Loire

Laurent Wauquiez, Xavier Bertrand ou François Barouin sont des jeunes compétents et ils pourraient donner une nouvelle image à notre parti' - Paul Salen le député ligérien de la 6e circonscription.

La plupart des 200 parlementaires présents mercredi autour de François Fillon lui ont confirmé leur soutient pour la durée de l'enquête et les 15 jours invoqués par le candidats. Mais dans l'assistance plusieurs députés ou sénateurs ont expliqué que cette affaire risquait de faire beaucoup de dégâts à droite. François Rochebloine , député de la 3e circonscription, fait partie de ceux là et considère que son collègue Georges Fenech a eu raison de lancer le débat.

François Rochebloine Député de la 3em circonscription de la loire

  - Visactu
© Visactu -