Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Lorient : le second tour le plus incertain de Bretagne ?

Lorient s'apprête à écrire une nouvelle page de son histoire politique. Quatre hommes briguent dimanche 28 juin le fauteuil de maire alors que Norbert Métairie, le maire socialiste et dauphin de Jean-Yves Le Drian ne se représente pas. Ce second tour s'annonce comme le plus incertain de Bretagne.

Qui sera le prochain maire de Lorient?
Qui sera le prochain maire de Lorient? © Radio France - Valérie Le Nigen

Quatre hommes briguent ce dimanche 28 juin le fauteuil de maire, alors qu'après trois mandats et demi au pouvoir, Norbert Métairie, le maire socialiste et dauphin de Jean-Yves Le Drian, ne se représente pas. C'est une quadrangulaire, avec un taux d'abstention record au premier tour. Les jeux sont donc très ouverts.

Un écologiste en tête, avec un soutien inattendu

L'écologiste Damien Girard est arrivé en tête du premier tour avec 22% des voix. Ce militant EELV, également investi par le Parti socialiste, espère tourner la page de ce qu'il appelle le "système Le Drian et les réseaux Métairie". Il espère faire de Lorient _"la capitale bretonne des transitions écologiques__, pour pouvoir accompagner les citoyens dans ces grands changements. Et ce sera bon pour l'emploi. Toutes les expériences de villes dirigées par des écologistes montrent que cela a été extrêmement positif pour l'emploi. Je pense à  Loos-en-Gohelle dans le Nord de la France ou Grenoble."  _Damien Girard a reçu des soutiens inattendus dans ce deuxième tour, comme celui ce lundi de la première adjointe de Norbert Métairie, Marie-Christine Baro. 

L'écologiste Damien Girard est arrivé en tête au premier tour
L'écologiste Damien Girard est arrivé en tête au premier tour © Radio France - Valérie Le Nigen

Damien Girard attaqué par la droite et la gauche

Fabrice Loher, l'éternel candidat du centre et de la droite, a obtenu 20% des suffrages au premier tour. Pour sa quatrième tentative, l’ancien opposant de Jean-Yves Le Drian puis de Norbert Métairie espère enfin faire basculer la ville. Pour ce second tour, il a accentué un programme basé sur la reprise économique et a monté un dossier pour demander à l'Europe des financements de 130 millions d'euros. _"C'est la possibilité de créer 3000 emplois directs sur le territoire, en croissance verte et bleue. C'est vrai qu'_on veut se démarquer du favori du premier tour,  Damien Girard, l'écolo-communiste dont l' équipe est inexpérimentée et qui prône plutôt une décroissance."

Fabrice Loher, candidat de la droite et du centre
Fabrice Loher, candidat de la droite et du centre - Equipe de campagne

" C'est une pastèque, vert à l'extérieur et rouge à l'intérieur"

Bruno Blanchard, le candidat soutenu par le maire sortant, s'est classé troisième au premier tour avec 18% des voix. Lui aussi attaque Damien Girard. "Sur les réseaux sociaux, mes co-listiers n'hésitent pas à le traiter de pastèque, vert à l'extérieur et rouge à l'intérieur. Il a participé à une manifestation contre les violences policières et s'est ainsi dévoilé aux Lorientais."

Bruno Blanchard, soutenu par le maire sortant Norbert Métairie, espère que les Lorientais préféreront la continuité et l'expérience. "Nous avons 14 élus de la majorité sortante, donc nous avons une connaissance parfaite des dossiers. En face de nous, il y a la liste de Damien Girard de gauche dure inexpérimentée et la liste de droite conservatrice emmenée par Fabrice Loher. Et celui-ci est notre principal adversaire."

Bruno Blanchard, actuel adjoint socialiste à l'urbanisme mise sur la continuité
Bruno Blanchard, actuel adjoint socialiste à l'urbanisme mise sur la continuité © Radio France - Valérie Le Nigen

Un macroniste sans le soutien explicite de Jean-Yves Le Drian 

Le macroniste Laurent Tonnerre fait une campagne de deuxième tour avec un mégaphone, dans les quartiers, en bas des immeubles ou non loin des sorties d'écoles, pour parler de relance économique : "Il faut _une politique publique d'investissement très forte_, avec des programmations d’événements celtiques, nautiques, promouvoir le tourisme et notamment le tourisme d'affaire, les produits locaux car nos achats sont nos emplois." 

Laurent Tonnerre est un ancien socialiste désormais investi par la République en Marche, il est arrivé quatrième avec 17%. Il était soutenu par Jean-Yves Le Drian avant le premier tour, mais le ministre des Affaires étrangères, qui espérait sans doute des fusions de listes, ne s'est pas exprimé depuis le 15 mars.

Le macroniste Laurent Tonnerre mène une campagne au mégaphone
Le macroniste Laurent Tonnerre mène une campagne au mégaphone © Radio France - Valérie Le Nigen

La grande interrogation reste la participation dimanche. C'est une quadrangulaire. Les jeux sont donc très ouverts. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu