Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Élections

Marine Le Pen lance la bataille des municipales depuis son fief d'Hénin-Beaumont

-
Par , France Bleu Nord

C'est maintenant une tradition, Marine Le Pen a choisi la braderie d'Hénin-Beaumont pour faire sa rentrée politique. Particulièrement discrète pendant tout l'été, la patronne du Rassemblement National a repris la parole pour, entre autres, lancer la campagne pour les municipales.

C'est dans le jardin de sa permanence parlementaire a lancé la campagne pour les prochaines municipales
C'est dans le jardin de sa permanence parlementaire a lancé la campagne pour les prochaines municipales © Radio France - Claire Mesureur

Hénin-Beaumont, France

On ne l'avait beaucoup entendue durant cet été, Marine Le Pen a donc repris la parole après cette trêve estivale. Particulièrement en verve, la présidente du Rassemblement National s'était tout d'abord adonnée aux joies du bain de foule dans les rues d'Hénin-Beaumont envahies par les bradeux. Un autographe par-ci, un selfie par-là, on l'aura compris, la députée est ici chez elle. "Vous êtes encore plus belle qu'à la télé" lui lance une passante tout sourire.

Mais cette balade dominicale ne lui a pas fait oublier pour autant le message politique qu'elle était venue passer. Revenue dans le jardin de sa permanence parlementaire, tout près de l'Hôtel de Ville, et devant un parterre d'invités triés sur le volet, Marine le Pen a longuement fustigé la politique d'Emmanuel Macron et de son gouvernement "qui s'attaque toujours aux plus faibles".

Les municipales sont le prélude à d'autres scrutins

En attendant le grand soir de 2022 et la prochaine élection présidentielle pour laquelle elle entend bien faire jouer à son parti le rôle de seul opposant à la majorité en place, Marine le Pen a rappelé les enjeux des prochaines échéances électorales. Et notamment les municipales du prochain: "inscrivez vous sur les listes électorales et surtout prenez une part active en acceptant d'être candidats pour défendre votre point de vue" lance la présidente du RN.

Car tout l'enjeu est là: trouver suffisamment de candidats pour constituer le plus grand nombre de listes. En 2014, celui que l'on appelait encore le Front National était présent dans un 600 villes en France, l'enjeu est bien sûr d'augmenter encore cette présence.

Et c'est dans la région que le parti espère remporter le plus grand nombre de victoires. "C'est assez légitime que nous ayons des ambitions dans la région, analyse Marine Le Pen, puisque nous y faisons des scores qui sont de plus en plus importants".

Marine le Pen est tout à fait confiante quant aux résultats de son parti dans la région

Mais la présidente du RN reste très discrètes quant aux noms des villes que son parti se verrait bien engranger. Les premiers noms pour les villes les plus importantes pourraient être dévoilés à la fin du mois.

C'est aujourd'hui une tradition, Marine Le Pen choisit la braderie d'Hénin-Beaumont pour faire sa rentrée politique

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu