Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Élections

Municipales 2020 à Brest, Quimper, Morlaix, Douarnenez, Pont-L'Abbé, Châteaulin

-
Par , , France Bleu Breizh Izel

Qui candidate ? Qui ne se représente pas ? A un an des prochaines élections municipales, premier tour d'horizon à Quimper, Brest, Morlaix, Châteaulin, Douarnenez et Pont L'Abbé.

On ignore la date exacte des municipales en 2020.
On ignore la date exacte des municipales en 2020. © Radio France - Catherine Grain

Finistère, France

Un peu plus d'un an avant les municipales, en 2020, les candidatures commencent à se dessiner dans le Finistère. 

A Brest, l'alternative à François Cuillandre est dans les starting blocks.

Le jeune maire socialiste du Relecq-Kerhuon, Yohann Nédélec a fait savoir en début d’année qu’il serait candidat à Brest si François Cuillandre ne se représente pas. L'actuel maire, affaibli en fin d’année par la mise en cause d’un de ses proches Alain Masson, ne s'est pas encore prononcé sur un éventuel 4ème mandat. Si c'est non, une primaire se profile entre Yohann Nédélec et l’actuel adjoint aux finances, Thierry Fayret. Ce dernier dit souhaiter "respecter le calendrier officiel du Parti Socialiste" et va donc attendre septembre pour donner sa décision. 

Plus à gauche, la France Insoumise, qui a comptabilisée de bons scores à Brest l'année dernière, présentera bien une liste. Selon Pierre-Yves Cadalen, la question du chef de file n'est pas encore d'actualité. 

Aucune annonce avant les Européennes pour les membres de la République en Marche. Celui qui tient la corde, c'est Marc Coatanéa. Il avait déjà fait savoir qu’il était intéressé alors qu’il était encore au PS. A droite, sans surprise, la cheffe de file actuelle de l'opposition, Bernadette Malgorn se représentera. On évoque aussi le nom du maire de Gouesnou, Stéphane Roudaut, qui a quitté "Les Républicains". Mais le principal intéressé reste pour le moment silencieux à ce sujet. 

Enfin, Pascal Olivard, l'ancien président de l'Université de Bretagne Occidentale, réfléchit aux municipales de 2020 et rencontre actuellement des acteurs de la vie brestoise.

A Quimper, beaucoup d'inconnues 

Ludovic Jolivet se représentera-t-il ? Oui, à 99%. Le maire a lancé des projets auquel il tient, notamment le chantier des Halles, avec un référendum sur la question prévu en mars. Mais il aura sans doute des concurrents venus de sa propre majorité : Isabelle le Bal pour le Modem par exemple, qui pourrait décider de repartir en solo au premier tour. 

La République en Marche aimerait bien faire une candidature locale. Mais avec quelle tête de liste ? Brigitte Le Cam ? Elle se positionne pour cela mais les partisans du groupe quimpérois ont traversé des crises violentes depuis la campagne d'Emmanuel Macron en 2016. 

A gauche, le PS choisira sa tête de liste en mars. Armelle Huruguen ou Isabelle Assih. Chez les écologistes, Daniel Le Bigot, l'écologiste continue d'être actif. Va-t-il partir de son côté ou proposer un rassemblement à la gauche ?

A Concarneau, Morlaix, Châteaulin, Douarnenez, Pont L'Abbé

A Concarneau, André Fidelin est à son deuxième mandat. Il n'a pas encore fait part publiquement de sa décision mais il se murmure qu'il pourrait laisser la main. L'opposition de gauche n'a pas non plus encore désigné son ou sa candidate.

A Morlaix, Agnès Le Brun hésite. Rendez-vous au printemps pour connaître sa décision.

La maire actuelle de Châteaulin Gaëlle Nicolas s'est déjà positionnée et sera bien candidate. En face, l'opposition Cap Châteaulin n'a pas encore désignée sa tête de liste.

A Douarnenez, François Cadic, qui a pris la suite de Philippe Paul, a fait part de son envie de se représenter.

Même configuration à Pont l'Abbé pour Stéphane Le Doaré. Il avait pris le flambeau en cours de mandat après la démission de Thierry Mavic. Il a annoncé récemment dans ses vœux son intention de se représenter.