Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales 2020 : à Châteauroux, Antoine Bonneville veut créer la surprise au premier tour

-
Par , France Bleu Berry

Le candidat soutenu par LREM et par quatre partis centristes a dévoilé officiellement sa liste, ce jeudi 27 février. Au coeur de son programme : les quartiers, le pouvoir d'achat, l'économie et l'emploi, la santé et l'écologie.

Antoine Bonneville à France Bleu Berry (27/02/2020)
Antoine Bonneville à France Bleu Berry (27/02/2020) © Radio France - Lisa Guyenne

À 62 ans, Antoine Bonneville, chef d'entreprise, est à la tête d'une société de luminaires basée à Argenton-sur-Creuse. Cela fait 20 ans qu'il habite Châteauroux, et c'est la première fois qu'il se présente aux municipales. Ce jeudi 27 janvier, il a dévoilé officiellement sa liste "Châteauroux c'est vous !", déposée en préfecture le vendredi 21 février. Elle comporte 42 colistiers. 

Un programme tourné vers les quartiers

Un mot revient sans cesse dans la bouche d'Antoine Bonneville lorsqu'il évoque son programme : les quartiers. "Je veux être le maire des quartiers", affirme-t-il. Des quartiers "complètement abandonnés par la municipalité actuelle pendant des années". S'il est élu, il veut mettre en place quatre maires de quartier, et améliorer la démocratie locale en créant des comités consultatifs et consacrer une part du budget municipal à des projets de riverains. 

Autre priorité : le pouvoir d'achat. "Les tarifs municipaux ont explosé ces dernières années. Ils ont augmenté en moyenne de 50% en six ans : les taxes, les frais d'ordures ménagères, les parkings, les frais de scolarité pour le conservatoire..." Antoine Bonneville veut diminuer ces tarifs, et instaurer les cantines gratuites pour tous les enfants d'école primaire, "sans condition de revenu".

Antoine Bonneville souhaite aussi créer une agence du développement économique pour favoriser l'emploi à Châteauroux. Côté aménagements, il souhaite détruire la "bulle" de Belle-Isle et créer "un vrai palais des expositions" à la place. Il souhaite aussi remplacer la piscine à vagues par une salle multisports de 1000 places. L'ensemble du programme d'Antoine Bonneville est à retrouver sur sa page Facebook.

"J'avais envie de m'engager pour mon territoire"

Interrogé par France Bleu Berry, Antoine Bonneville reconnaît qu'il n'a pas d'expérience politique, mais "j'ai été président d'une chambre de commerce régionale, j'ai créé l'Ecocampus. J'ai fait des choses - à titre bénévole - parce que j'avais envie de m'engager pour mon territoire. Aujourd'hui, j'ai une entreprise qui fonctionne bien, je m'éclate dans mon boulot. Mais je me désespère de l'état de ma ville. Donc je m'engage, pas dans une carrière politique, mais dans un mandat de six ans à Châteauroux. Et si je suis élu, je les ferai."

"Nous sommes au centre de l'échiquier, on fait un peu peur à tout le monde"

Son programme, affirme-t-il, a été soigneusement travaillé et bouclé avec son équipe de campagne. "Maintenant, nous sommes en phase de fin de campagne : nous faisons du porte-à-porte, nous faisons des réunions de quartier, nous rencontrons les commerçants... C'est le moment le plus intéressant parce que c'est là où nous confrontons nos idées avec les attentes des Castelroussins." 

Et Antoine Bonneville s'affiche confiant, à moins de deux semaines du premier tour. "_Le retour est plutôt bon, et je pense que la surprise sera là à l'issue du premier tour. Parce que d'abord, nous sommes au centre du jeu, au centre de l'échiquier politique. Nous sommes la cible de tout le monde [des autres candidats, ndlr]. On fait un peu peur à tout le monde. J'ai réussi à rassembler des Castelroussins de tous les quartiers, de toutes les catégories socioprofessionnelles. Nous sommes des modérés, nous portons des valeurs fortes d'intelligence collective, d'intérêt général, et ça, ça plaît aux Castelroussins._"

Qui sont les autres candidats en lice ?

Ils sont au total sept à convoiter la mairie de Châteauroux, pour les élections des 15 et 22 mars prochains. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu