Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales 2020 en Creuse : les candidats en lice à La Souterraine

-
Par , France Bleu Creuse
La Souterraine, France

Le 15 mars, les habitants de La Souterraine auront le choix entre trois listes. Etienne Lejeune, Brigitte Jammot et Bernard Allard briguent tous les trois le fauteuil de maire. Quels sont leurs programmes, leurs propositions ? On fait le point ici.

Brigitte Jammot, Etienne Lejeune et Bernard allard, tous trois candidats au fauteuil de maire de La Souterraine
Brigitte Jammot, Etienne Lejeune et Bernard allard, tous trois candidats au fauteuil de maire de La Souterraine © Radio France - Sophie Peretti

Qui succédera à Jean-François Muguay, le maire sortant de La Souterraine ? Ils sont trois à vouloir prendre sa place, deux hommes et une femme, Etienne Lejeune, le 1er adjoint, Brigitte Jammot, l'opposante historique, et un ancien chef d'entreprise Bernard Allard.

Bernard Allard, l'ancien de la Socomec

Bernard Allard est le trublion de cette élection, le seul des trois candidats à ne pas être élu. Il fait campagne autour de la sécurité. Il veut installer des caméras de vidéo protection notamment dans "le secteur de la gare et du marché". L'ancien directeur de la Socomec, l'ancêtre de GM&S Industry veut également mettre en place une "police municipale, type garde champêtre, composé de deux à quatre personnes, des employés municipaux ". Ces personnes seraient présentes sur le terrain, "elles iraient au devant des personnes âgées, qui ne peuvent pas se déplacer, pour s'assurer que tout va bien".  Le candidat veut aussi promouvoir les circuits courts, "on a des terrains de libres, on pourrait favoriser l'implantation de jeunes", l'objectif que se fixe Bernard Allard c'est de fournir 80% de produits locaux à la restauration collective d'ici cinq ans.

Bernard Allard, candidat à la mairie de La Souterraine

Etienne Lejeune, l'héritier

Premier adjoint au maire, ancien président de la communauté de communes Monts et Vallées Ouest Creuse, Etienne Lejeune fait campagne à la tête d'une "équipe rajeunie et largement renouvelée".  C'était, explique-t-il, "la condition pour partir, pour entamer un nouveau cycle sur La Souterraine". Si la sécurité fait également partie de son programme, "on travaille sur la protection des bâtiments publics", il n'en fait pas sa préoccupation numéro un. "_La priorité pour nous, c'est de faire de La Souterraine, une ville durable, qui soit tournée vers ce nouveau siècle, où le défi environnemental est prégnan_t". Pour redynamiser l'emploi, le candidat veut s'appuyer sur ce qui existe : "il faut accompagner les projets industriels et accompagner les commerçants. On a divisé par deux le nombre de locaux commerciaux vacants à La Souterraine, c'est déjà une réussite. Nous avons fait la preuve de notre capacité à gérer, notre liste est largement renouvelée mais elle compte quant même quelques sortants parce qu'il faut bien avoir de l’expérience. On ne s'improvise pas à gérer une ville comme La Souterraine".

Etienne Lejeune, candidat à la mairie de La Souterraine

Brigitte Jammot, l'opposante historique

Et de trois pour Brigitte Jammot ! C'est la 3eme fois en effet qu'elle brigue le fauteuil de maire. "Cette candidature explique-t-elle, est la suite logique de mon implication depuis 12 ans maintenant dans la municipalité de La Souterraine. Elle est à la tête d'une liste qui ne revendique pas d'étiquette politique mais "ne nous cachons pas le petit doigt, nous sommes clairement représentatif de courants qui vont du centre gauche à la droite républicaine". Brigitte Jammot souhaite elle aussi mettre en place une police municipale et installer "des caméras de vidéo protection pour venir compléter, faciliter le travail des gendarmes et aussi rassurer la population". La candidate déplore "un laisser aller dans l'entretien de la ville" et regrette le manque d'ambition de l'équipe en place vis à vis du Plan Particulier pour la Creuse. "_Je pense,_dit-elle qu'on a été insuffisamment combatif sur ce dossier, on s'est insuffisamment battu pour avoir une relocalisation d'emplois publics. Il aurait fallu aller à la rencontre de chefs d'entreprise creusois et de La Souterraine pour voir leur besoin de main d’œuvre locale, qui n'est pas toujours satisfaite, et travailler sur ces besoins dans le cadre du PPC".

Brigitte Jammot, candidate à la mairie de La Souterraine

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu