Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales 2020 en Creuse : qui sera le prochain maire d'Aubusson ?

-
Par , France Bleu Creuse
Aubusson, France

Qui sera le prochain maire d'Aubusson ? Le 15 mars, les électeurs auront le choix entre quatre candidats. Catherine Debaenst, Jean-Luc Léger et Jean-Luc Pissaloux seront sur la route du maire sortant Michel Moine, qui rêve d'un 4e mandat.

Michel Moine, Catherine Debaenst et Jean-Luc Léger, trois des quatre candidats aux municipales à Aubusson
Michel Moine, Catherine Debaenst et Jean-Luc Léger, trois des quatre candidats aux municipales à Aubusson © Radio France - Sophie Peretti

Les électeurs d'Aubusson auront l'embarras du choix le 15 mars. Si lors des deux précédents scrutins, en 2008 et en 2014, deux listes seulement se sont affrontées au 1er tour, cette fois, il y en aura quatre ! Michel Moine, le maire sortant, se verrait bien repartir pour un 4e mandat mais il aura sur sa route, Jean-Luc Léger, le président de la Communauté de communes Creuse Grand Sud, et deux novices en politique Catherine Debaenst et Jean-Luc Pissaloux.

Michel Moine, le maire sortant

Michel Moine a été élu maire d'Aubusson en 2001. Il brigue donc un 4e mandat. "J'ai souhaité répondre, explique-t-il à la sollicitation d'un certain nombre de mes administrés qui souhaitaient me voir poursuivre l'action entreprise. Il part à la tête d'une liste renouvelée (7 sortants sur les 23 candidats), une "liste qui ressemble aux Aubussonnais, et qui est composée d'hommes et de femmes qui veulent agir dans l’intérêt d'une commune qu'ils connaissent, et où ils vivent" contrairement "à beaucoup de gens qui veulent le bonheur d'Aubusson mais pas au point d'y habiter" ! Michel Moine défend son bilan, l'état de la commune. "Nos finances sont saines, nous allons dégager un excédent d'1,1 millions d'euros sur un budget de 4,8 millions. Notre endettement est en constante diminution. Nous avons des finances tout à fait saines, que beaucoup de communes pourraient nous envier".

Michel Moine, le maire sortant, candidat à un 4e mandat à Aubusson

Catherine Debaenst, la seule femme en course

C'est la première fois que Catherine Debaenst se présente à une élection. La numéro 2 de la liste "Tissons ensemble un avenir pour Aubusson" a été propulsée tête de liste après le départ de Jean Auclair. Pas de distribution de tracts sur le marché, l'équipe fait campagne en faisant du porte à porte. "Les gens explique-t-elle, ont une certaine lassitude de ce qui se passe ici et une femme, du renouveau, une nouvelle équipe, ça les intéresse, ça les intéresse". Face au déclin démographique de la ville, Aubusson a perdu près de 10% de sa population en l'espace de cinq ans, "il faut arrêter d'augmenter les impôts locaux, il faut essayer de faire venir des petites entreprises, développer le télétravail. Il faut aussi un hôpital qui tienne la route, un réseau routier, des écoles, des commerces" ! 

Catherine Debaenst, la seule femme en course à Aubusson

Jean-Luc Léger, le président de la Com-com Creuse Grand Sud

Maire de Saint-Marc-à-Loubaud depuis 31 ans, Jean-Luc Léger a décidé de venir chasser sur les terres de Michel Moine. "J'ai redressé la Communauté de communes que Michel Moine avait laissé avec un déficit de quatre millions d'euros. Il est aujourd'hui d'un million d'euros et il reste trois ans pour finir le plan de redressement. Ce que j'ai fait, avec d'autres, pour la Com-com, j'aimerais pouvoir le faire pour Aubusson. J'ai envie de redresser les comptes, d'apaiser les esprits, de libérer la ville de cette chape de plomb qui pèse depuis trois ans, avec les affaires de Creuse Grand Sud. Aubusson est une ville paradoxale. Prenez la grand-rue, elle est extrêmement vivante, même si des pas-de-porte se ferment de plus en plus. La Cité de la tapisserie draine presque 50 000 visiteurs par an, il y a des atouts à faire valoir, et je voudrais avec notre équipe accompagner, booster le dynamisme de la ville". 

Jean-Luc Léger, le président de la Com-com Creuse Grand Sud

Jean-Luc Pissaloux, professeur des Universités

Jean-Luc Pissaloux est professeur de droit public et il enseigne à Sciences Po à Lyon. Il veut mettre fin au déclin démographique de la ville et redresser une situation financière qu’il juge « catastrophique ».  S'il est élu, il demandera un audit financier de la commune et fera faire également un audit de l'état de tous les bâtiments et équipements publics. 

Jean-Luc Pissaloux, candidat à la mairie d'Aubusson

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu