Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Gognies-Chaussée : dans ce village transfrontalier, le maire est un peu bourgmestre aussi

-
Par , France Bleu Nord

Depuis le 17° siècle, le village est divisé en 2, d'un côté la France avec 700 habitants, et de l'autre la Belgique avec 300 habitants. Mais les 2 communes sont intimement liées par une place, une église commune, et des travaux communs, du coup le maire doit s'adapter.

Jean Meurant le maire de Gognies Chaussée
Jean Meurant le maire de Gognies Chaussée © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

La frontière entre Gognies France et Goegnies Belgique passe au milieu de la départementale, alors être maire "c'est sportif" s'amuse Jean Meurant, l'actuel premier magistrat aux manettes depuis 2001. Il faut être préparé à affronter une double paperasse, car pour les travaux de voirie notamment, c'est souvent un casse tête pour boucler un dossier, avec des réseaux de gaz, d'électricité, d'assainissement différents ou des normes différentes par exemple pour la hauteur des ralentisseurs.  Il faut même parfois une convention internationale signée par le département et la région wallonne, et forcément tout ça allonge les délais.

Ça peut durer des mois voir des années pour finaliser un dossier, il faut donc beaucoup de bonne volonté et de patience

Et pour les réunions, et bien ça se fait en mairie logique, mais aussi à Givry où siègent les autorités de Goegnies Belge qui fait partie d'une entité de 10 communes.

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

Autre particularité, la mairie paye 70% de l'entretien de l'église commune contre 30% pour les Belges, les Français qui paient aussi les repas et voyages des anciens des 2 côtés de la frontière, etc, mais c'est normal assure Jean Meurant

C'est historique, ce sont des habitudes qui ont été prises, on se voit mal changer, c'est inscrit dans nos gênes franco-belges

A Gognies on est donc belge et français à la fois, d'ailleurs pour les cérémonies du 11 novembre, les 2 nationalités se réunissent devant les 2 monuments aux morts, toutes les fêtes ou presque comme la brocante de printemps sont binationales.

"C'est un peu aussi le maire de Goegnies Belge"

Du coup les municipales sont regardées de très près à 50 mètres de la mairie françaises par Karim, le gérant d'une brasserie côté belge 

Au niveau des animations, du culturel, on se rattache à Monsieur le Maire, même si on a une bourgmestre en Belgique, c'est notre maire, car  on le voit constamment dans le village

Un maire qui ne se représente pas mais qui figure quand même sur la seule liste du village menée par son adjoint Bruno Masolini. Liste où comme depuis 4 élections on trouve des candidats belges très important pour maintenir les liens selon Jean Meurant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess