Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Biscarrosse : les enjeux du scrutin

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gascogne

France Bleu Gascogne à l'heure des élections municipales. Jusqu'au 13 mars, rencontre avec les candidats de 15 communes des Landes. Quel programme, quels enjeux pour les 6 ans à venir ? 15 cartes postales à découvrir du lundi au vendredi. Ce lundi, cap au nord... à Biscarrosse, 3e ville des Landes.

Qui pour succéder à Alain Dudon à la mairie de Biscarrosse ?
Qui pour succéder à Alain Dudon à la mairie de Biscarrosse ? © Radio France - Valérie Mosnier

À trois semaines du 1er tour des élections municipales, le 15 mars, France Bleu Gascogne vous propose 15 cartes postales de communes landaises. La première, ce lundi est dédiée à la troisième ville des Landes : Biscarrosse. Près de 15.000 habitants au dernier recensement officiel de l'Insee en 2016, dont environ 30% ont plus de 60 ans. 

Lac, océan, forêt...  Biscarrosse, capitale de l'hydraviation, voit croître sa population depuis plusieurs années, 5.000 habitants en plus en moins de 20 ans. L'essor démographique et sa maîtrise sera l'un des thèmes majeur de la campagne où quatre listes sont officiellement candidates.  

Biscarrosse est commune acquise à la droite depuis plus de cinq décennies. Il y a 6 ans, il n'y avait pas eu de second tour, Alain Dudon, ayant été élu avec près de 76% des voix. En 2020, après 19 ans à la tête de la ville, pour prendre sa succession,deux listes à droite et deux listes à gauche sont sur les rangs. Présentation non exhaustive des programmes. 

"Passionnément Biscarrosse" avec Hélène Larrezet

Hélène Larrezet, candidate aux municipales à Biscarrosse - Radio France
Hélène Larrezet, candidate aux municipales à Biscarrosse © Radio France - Valérie Mosnier

La première à s'être déclarée est l'actuelle 1ere adjointe. Hélène Larrezet, qui n'a jamais caché par le passé ses ambitions de devenir maire de Biscarrosse, s'est positionnée début juillet. Elle a voulu prendre le temps de consulter les Biscarrossais pour établir son programme avec quatre mots clés : "Une ville entreprenante, bienveillante, éco-responsable et rayonnante." La redynamisation du centre-ville, des actions en faveur de l'emploi, du développement économique seront des thèmes de campagne. Mais, la candidate insiste sur l'urbanisme et comment conserver une ville à taille humaine. 

  • Revoir le PLU

Parmi les préoccupations majeures, la maîtrise du développement de la ville face à l'essor démographique arrive en tête. La candidate veut donc revoir le Plan Local d'Urbanisme (PLU). Ce document qui fixe un cadre pour l'habitat, l'urbanisme ou encore les déplacements urbains. "Pour que cette pression immobilière que nous connaissons ne se fasse pas au détriment de ce que nous aimons ici, cette qualité et ce cadre de vie privilégiés. Donc nous allons travailler pour tirer ce développement vers le haut et que ce soit au bénéfice d'une belle ville, qui va se co-construire à partir de ces modifications sur le PLU", résume Halène Larrezet.

Face à la multiplication des projets, l'augmentation des prix de l'habitat, qui éloignent les plus modestes, la candidate propose "d'orienter notre urbanisme vers une diversification du logement pour être en capacité de loger et d'accueillir toute la population, quels que soient ses moyens, et de conserver un équilibre de la pyramide des âges, avoir autant de familles, de jeunes actifs que de retraités." 

L'idée est de "cadencer le développement, pour que les services et les équipements nécessaires à l'accueil de ces nouvelles populations soient également également engagés. Ce qui n'est pas tout à fait le cas aujourd'hui."

  • Transition écologique et énergétique

Sur ce thème de l'écologie, la liste "Passionnément Biscarrosse" compte travailler sur la mobilité. Toujours en s'appuyant sur les propositions des habitants : "Etre exemplaire sur des sujets, sur lesquels nous sommes un peu en retard. Nous avons fait beaucoup d'actions pédagogiques pour protéger nos milieux naturels, mais au niveau de la gestion des déchets il y a encore du travail sur le fait de les réduire, de les trier, de les valoriser. Et en matière de transition énergétique, il n'y a pas beaucoup de panneaux sur nos bâtiments publics. Les énergies renouvelables sont encore à développer." Pour Hélène Larrezet : "la population est prête, la commune doit être le tiers référent pour favoriser l'évolution des bonnes pratiques comme l'opération 0 mégot et 0 déchet."

  • La proximité

Hélène Larrezet et son équipe veulent poursuivre les rencontres avec les habitants : "Rester au plus près pour réussir ce développement équilibré." Concrètement, cela veut dire développer les moyens d’information et de communication, "développer à nouveau des permanences des élus sur le terrain, avec des élus référents par quartier. Développer une maison des associations, des maisons de quartier".

Hélène Larrezet, tête de liste "Passionnément Biscarrosse"

Le programme d'Hélène Larrezet

"Biscarrosse Grandeur Nature" avec Manuel Diaz

Manuel Diaz, candidat aux municipales à Biscarrosse - Radio France
Manuel Diaz, candidat aux municipales à Biscarrosse © Radio France - Valérie Mosnier

Conjuguer la croissance inévitable de Biscarrosse et la qualité de vie est aussi l'un des thèmes principaux de l'autre candidat de droite. Adjoint aux finances depuis 2008,  Manuel Diaz est le candidat d'Alain Dudon avec qui il travaille donc depuis 12 ans : "On a une ville dont il faut sauvegarder le patrimoine, sa culture gasconne. Préserver et améliorer son développement économique."

  • Attirer et sauvegarder

Manuel Diaz insiste : "Nous sommes attirants et nous serons encore attirants, nous comptons que Biscarrosse soit encore plus belle, je dis Biscarrosse la belle... Forcément on va attirer, donc il faut attirer tout en sauvegardant l'identité biscarrossaise. Ce n'est pas l'architecture. L'identité biscarrossaise, c'est son histoire, ce qui a formé Biscarrosse. Nous sommes pour la plupart venus d'ailleurs. Biscarrosse c'est toute cette richesse de personnes accueillies et qui savent accueillir."

Le revers de la médaille d'une ville attractive de la côte, ce sont les prix de l'immobilier de plus en plus élevés. Le candidat Manuel Diaz en a conscience : "C'est par notre façon de croître que l'on va faire attention à ce type d'événement. Par exemple, à l'époque vous aviez 2.000 m² de terrain. Aujourd'hui, des jeunes qui veulent acheter ça va coûter 500 à 600.000 euros. Donc, il faut réduire ces parties là, et en les multipliant, on va densifier autour du centre-ville."

  • Redynamiser le centre-ville avec des Halles place Marsan

Manuel Diaz,soutenu par le maire sortant, affiche ce qui a déjà était fait en la matière notamment, la densification autour du centre-ville, qui sera donc poursuivit dans les années à venir. Mais, "il est temps de passer à la deuxième étape : faire vivre ce centre-ville, passer de la mairie à la place Marsan, où on veut mettre des Halles, puis passer au parc Sencion, au pôle culturel, à l'église..." 

  • L'environnement

Ce thème est qualifié de transversal par le candidat : "Que ce soit l'urbanisme, le sport, l'érosion, les forêts, l'économie. Tout ça est régit par notre développement durable. Un des grands axes, on travaille depuis longtemps dessus c'est le PCAET, le Plan Climat Air Energie Territorial. Il faut attention à la façon dont on construit nos bâtiments, à nos échanges d'ailleurs quand on parle de densification c'est ça, faire attention à ce qu'on n'augmente pas le transport, faite attention où on met nos entreprises, quel type d'entreprise."

Manuel Diaz, tête de liste "Biscarrosse Grandeur Nature"

Le programme de Manuel Diaz

"Agir Ensemble pour Biscarrosse" avec Patrick Dorville

Patrick Dorville, candidat aux municipales à Biscarrosse - Radio France
Patrick Dorville, candidat aux municipales à Biscarrosse © Radio France - Valérie Mosnier

De l'autre côté de l'échiquier politique, avec un programme social et solidaire, Patrick Dorville brigue pour la troisième fois la mairie de Biscarrosse. Cette année, il a ouvert sa liste, 10 places à qui voulait le rejoindre, via un appel à candidature sur Facebook. Pour le conseiller municipal d'opposition le coût du logement est  également une préoccupation. "Il y a un souci important, les jeunes ne peuvent plus rester sur la commune. Trop cher." 

  • Des terrains à prix coûtant, un plan habitat...

Patrick Dorville fait plusieurs propositions : "Il faut repenser l'urbanisme, faire en sorte que là où on a du foncier communal on le priorise sur les foyers locaux. On a eu quelques initiatives pendant ce mandat, où nous avons pu peser sur des choix et des décisions. Alors, pas suffisamment car dans une opposition c'est plus compliqué. Mais on a réussi sur le lotissement Lauragais à peser sur le prix du m². Ce n'est pas suffisant. Nous aurions aimé que la majorité nous soutienne pour aller plus loin :  on était sur une position de terrain à prix coûtant. Après il y a d'autres leviers : un plan habitat, qui favoriserait le logement social, ou le logement en primo-accession. Ça permettrait aussi d'aborder les questions de l'habitat coopératif, acquérir un terrain à 2, 3, 4 familles et avoir un projet coopératif."

  • La jeunesse et l'emploi

Selon les chiffres de l'INSEE la population de Biscarrosse vieillit, le taux de natalité baisse. Les jeunes partent faire leurs études et ne reviennent pas forcément. Alors pour les retenir, Patrick Dorville propose : "Des formations délocalisées. Des formations artisanales, parce que c'est un secteur d'activités important ici. Pourquoi pas aussi des outils de formation universitaire délocalisée. Ça se fait dans d'autres communes en France." Patrick Dorville pense, par exemple, à des formations spécifiques au territoire, comme les métiers de l’hôtellerie, "ce qui apporterait une réponse d'emplois qualifiés, durables, pour ce secteur"

Patrick Dorville voudrait aussi accompagner l'aide à l'installation aux activités économiques, créer de la réserve foncière dans l'objectif d'installer ou d'aider à installer les entreprises.

Le candidat voudrait également pérenniser l'aide au permis de conduire, à l'acquisition d'un premier véhicule. Ces dispositifs pourraient aussi concerner les plus de 25 ans qui ont besoin de se déplacer. 

  • La mobilité

C'est une vraie problématique pour le candidat : "Même si on a apporté quelques réponses ces dernières années, ce n'est pas suffisant. Il faut aller plus loin pour accompagner les seniors, pour les actifs. Je pense qu'il faut réfléchir à des transports en commun entre les communes, développer le transport à la demande, améliorer le Bisca Bus." Pour le financement ? "On peut réfléchir à des re-fléchages de nos dépenses d'investissement. C'est là qu'on peut porter des politiques fortes en matière de solidarité."

Patrick Dorville, tête de liste "Agir Ensemble pour Biscarrosse"

Le programme de Patrick Dorville

"Biscarrosse en commun" avec Laure Nayach

Laure Nayach, candidate aux municipales à Biscarrosse (Landes), le 12 février 2020. - Radio France
Laure Nayach, candidate aux municipales à Biscarrosse (Landes), le 12 février 2020. © Radio France - Valérie Mosnier

Cette année, Patrick Dorville ne sera pas seul à gauche. Élue d'opposition elle aussi, Conseillère Régionale, Laure Nayach porte la parole d'une quatrième liste. Une liste composée d'anciens élus municipaux d'opposition, de représentants d'Europe Écologie les Verts, du Parti Radical de Gauche, de membres de la France Insoumise, de Gilets Jaunes et de citoyens. 

  • Faire de Biscarrosse autre chose qu'une ville dortoir

Comme pour les autres candidats, la croissance de Biscarrosse, commune attractive, est une préoccupation. "Nous avons des propositions par rapport au style de vie actuellement proposé aux Biscarrossais. Oui, Biscarrosse s'agrandit, il y a de plus en plus de monde. Il y a des retraités certes, mais aussi des populations actives qui viennent le plus souvent du Bassin d'Arcachon, de Bordeaux. Pour nous, il est important qu'ils ne considère pas Biscarrosse comme une ville dortoir. Nous avons envie que notre continue à être dynamique et c'est vrai que dans ce contexte là il est primordial pour nous de développer davantage les infrastructures ou de les réhabiliter." 

La mobilité, les transports sont également une piste de travail : "Peut-être qu'il n'y a pas assez de transports en commun, peut-être qu'il n'y a pas assez de voies douces. Je vois de plus en plus de personnes qui sortent avec leur vélo et ce n'est pas forcément adapté. Je pense que ça contribue à ce qu'une municipalité peut apporter pour faciliter un style de vie, que pour prévenir les risques et assurer une certaine sécurité à tous les habitants."

  • Une économie "nouvelle vague"

La porte-parole explique qu'il y a mieux à faire pour l'économie biscarrossaise : "Nous ne sommes pas satisfaits de la situation actuelle. Le potentiel de Biscarrosse peut être beaucoup plus important. Nous sommes déçus qu'il n'y ait pas des outils, des structures comme des pépinières d'entreprises, des couveuses d'entreprises ou bien des tiers-lieux." Pour dire cela, Laure Nayach s'appuie sur son expérience à la Région : "Il y a des porteurs de projets, des personnes intéressées pour développer des activités économiques autres que celles qui existent. Et pour nous, ce n'est pas assez impulsé."

  • Un tourisme durable

La liste veut développer le tourisme, tout au long de l'année. "Pour nous, la vie locale n'a pas de saison. Il est important de porter une attractivité touristique du territoire qui a tous les atouts : environnementaux, historique via l'hydraviation, identitaire. Des atouts aussi sur les capacités d'accueil de notre ville."

Laure Nayach, porte la parole de la liste "Biscarrosse en commun"

Le programme de la liste Biscarrosse en commun

Biscarrosse est une commune acquise à la droite depuis des décennies. Il y a six ans, il n'y avait même pas eu de second tour. Alain Dudon avait élu avec près de 76% des voix. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu