Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Carpentras : une triangulaire sans fusion de listes pour ce second tour

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

Pour ce second tour à Carpentras les électeurs doivent départager la liste du maire sortant DvG Serge Andrieu arrivée en tête de celle du candidat Bertrand de La Chesnais avec sa liste soutenue par le Rassemblement national arrivée deuxième et celle du candidat Les Républicains Claude Melquior.

La mairie de Carpentras durant la campagne du premier tour
La mairie de Carpentras durant la campagne du premier tour © Radio France - Philippe Paupert

Le maire sortant divers-gauche de Carpentras, Serge Andrieu, avec sa liste "Aimer Carpentras" soutenue par le PS mais aussi par La République en Marche, est arrivée en tête au soir du premier tour des élections municipales avec 35,85% des voix. Il devance la liste sans étiquette soutenue par le Centre national des indépendants et paysans, le parti chrétien-démocrate et le Rassemblement national "Union pour Carpentras" de Bertrand de La Chesnais, avec 30,89 %. Le candidat LR Claude Melquior et sa liste "Bougeons pour Carpentras" avec 17,39% des voix s'est maintenu, refusant une alliance avec la liste de Bertrand de La Chesnais.

Un premier tour avec cinq listes qui n'aura débouché sur aucune fusion  

La liste du divers-centre Denis Morandeau, avec 8,36 %, ne donne pas de consigne de vote et le candidat du premier tour promet d'être à présent très attentif sur les projets qui seront portés dans sa ville tandis que le maire sortant a refusé une fusion avec la liste de la communiste Mina Idir, créditée de 7,51 % des voix. 

Pour Serge Andrieu (35,85%), ce rapprochement avait été tenté de sa part bien avant le premier tour, mais sans succès, précisant qu'il tiendra compte des propositions de cette liste en cas de victoire. 

Un nouveau mandat qu'il entend d'ailleurs mener au plus prés de la population avec son projet de conseil municipal citoyen : "Le projet de base c'est de faire un conseil municipal bis , laisser à la population la possibilité de faire un referendum. Rendre en fait la parole à la population. Ce qui je crois existe peu. J'espère qu'à partir de là les gens pourront plus s'intéresser à la gestion de leur ville."

Bertrand de La Chesnais, général à la retraite, ancien bras droit du chef d’état-major de l’armée de terre, (30,89 %) n'aura eu de cesse, surtout dans l'entre-deux-tours, de critiquer la gestion du maire sortant. Il aurait souhaité fusionner avec Les Républicains et des pourparlers se sont tenus sans aboutir. Il soulignera alors que le maintien de la liste LR fait "le jeu de la liste socialiste soutenue par LREM du maire sortant". 

Son programme repose rappelle-t-il sur "une valeur clé, celle de l'exemplarité autour de deux mots, la transparence et le service. Parce que être exemplaire c'est avant tout être transparent. Moi mon idée comme je l'ai fait durant toute ma carrière, un chef il met en valeur les gens avec qui il travaille, les hommes et les femmes avec qui il atteint un objectif, c'est le message que j'adresse notamment aux agents municipaux " 

Le Républicain Claude Melquior a tenu à se maintenir parce que pour lui déjà l'après-Covid et ses répercussions économiques vont réclamer une stratégie pour Carpentras que son équipe est à même de mener avec efficacité. Il regrette que la campagne de l'entre deux tours se soit durcie sans doute, après avoir refusé une fusion avec la liste de Bertrand de La Chesnais. À ce propos, il aurait déjà souhaité que les sept colistier encartés RN soit remplacés par sept des siens. 

Dans cette campagne de l'entre-deux tours il aura rappelé : "Notre philosophie c'est d'être à l'écoute, dans la solidarité, dans l'élaboration de projets de façon la plus démocratique possible. On a bien fait de rester pour ce deuxième tour, non seulement pour remercier les Carpentrassiens qui ont voté pour nous mais aussi pour défendre nos idées et que Carpentras retrouve sa belle image du vivre ensemble, du patrimoine et culturelle."

Reste que l'appel à venir voter dimanche est unanime de la part des trois têtes de liste en présence mais ce n'est pas une exception à Carpentras, car ici aussi beaucoup d'électeurs auront manqué au premier tour avec un taux d'abstention de 60,97%.

Serge Andrieu, le maire sortant DvG
Serge Andrieu, le maire sortant DvG © Radio France - France Info
Bertrand de La Chesnais, sans étiquette notamment soutenu par le RN
Bertrand de La Chesnais, sans étiquette notamment soutenu par le RN © Radio France - JM le Ray
Claude Melquior, Les Républicains
Claude Melquior, Les Républicains - C. Melquior
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu