Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Cenon : "On veut une maison d'échange, point de départ d'une brigade écolo-citoyenne"

-
Par , France Bleu Gironde

A Cenon, le maire PS sortant Jean-François Égron fait face à trois listes, dont celle d'Alexandre Ribeiro. Connu pour faire partie du mouvement des gilets jaunes, il se concentre sur l'écologie et le vivre-ensemble.

À gauche Fabrice Delaune, à droite Alexandre Ribeiro, tête de liste de Cenon en commun
À gauche Fabrice Delaune, à droite Alexandre Ribeiro, tête de liste de Cenon en commun © Radio France - Laëtitia Heuveline

A Cenon, le maire PS sortant Jean-François Égron fait face à Fabrice Moretti, Christine Héraud du NPA et Alexandre Ribeiro avec sa liste "Cenon en commun." Ce dernier, connu pour faire partie du mouvement des gilets jaunes, se concentre autour de l'écologie et du vivre-ensemble. Son bras droit Fabrice Delaune répond à France Bleu Gironde. 

Fabrice Delaune, vous êtes membre de la France Insoumise et présent sur la liste d'Alexandre Ribeiro, connu à Cenon par rapport au mouvement des gilets jaunes. Les deux mouvements se rejoignent ?

Fabrice Delaune : C'est même plus que ça, au niveau de la liste de "Cenon en Commun", c'est un regroupement de différents citoyens. Nous avons aussi des syndiqués, plus globalement des gens en colère par rapport à ce qui se passe, un groupe assez ouvert et démocratique qui s'est construit. 

Face à vous le maire sortant, le socialiste Jean-François Égron qui a lui aussi dans sa liste des personnes de la France Insoumise. Pourquoi choisir cette liste plutôt que la sienne ?

Nous sommes la liste soutenue par la France Insoumise. Ça n'empêche pas qu'il y ait une personne qui était anciennement à la France Insoumise dans la liste de Jean-François Égron mais elle ne représente pas le parti. 

Le maire sortant a une majorité bien installée dans une ville résolument socialiste. Comment faire la différence ? 

Aujourd'hui le maire sortant défend un bilan. Il présente un programme qui est l’inverse de ce qu'il a fait...on essaie de proposer quelque chose de beaucoup écologiste, de moins urbanisant, ce qui est la demande des citoyens de Cenon. Le vivre-ensemble il est lié aussi à l'écologie et donc on a des propositions sur ces domaines. On a une proposition de maison d'échange et de rencontre qui permettrait à chaque citoyen d'intervenir, d'être présent. Des échanges d'aides, de discussions, de matériel. On pense par exemple à une grainothèque (un lieu où il est possible de déposer et échanger librement des graines de fleurs, de fruits et de légumes ndlr). Et que ce lieu soit le départ de la brigade écolo-citoyenne avec une équipe dédiée pour former les citoyens et lutter contre les incivilités sans passer par le tout-sanction.

La sécurité fait aussi partie des grands thèmes de campagne à Cenon ?

C'est une compétence de l'État et c'est à l'État de réinvestir ces territoires et la mairie doit peser dans ces démarches. Pour le rôle de la police municipale, elle peut déjà être présente sur les incivilités quotidiennes. Ce n'est pas forcément renforcer la police municipale mais plutôt l'adapter. on est plutôt sur une démarche humaine que sur du tout-sanction. 

Fabrice Delaune sur la liste du gilet jaune Alexandre Ribeiro

Les candidats à Cenon

  • Jean-François EGRON : maire sortant socialiste
  • Fabrice MORETTI : sans étiquette
  • Alexandre RIBEIRO : sans étiquette
  • Christine HERAUD : NPA
Choix de la station

À venir dansDanssecondess