Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales : à Cognac, Morgan Berger crée la surprise

-
Par , France Bleu La Rochelle

Le nouveau maire divers droite de Cognac s'appelle Morgan Berger. Il a créé la surprise en battant Jonathan Munoz, successeur désigné du maire sortant. La ville de Cognac était dirigée par la gauche depuis 12 ans.

Morgan Berger, le nouveau maire de Cognac
Morgan Berger, le nouveau maire de Cognac - (document de campagne)

C'était le benjamin de la quadrangulaire, à 33 ans Morgan Berger est le nouveau maire de Cognac. Agent immobilier, engagé dans des associations caritatives cognaçaises, co-listier de l'ancien maire Jérôme Mouhot en 2008, Morgan Berger a rassemblé dimanche soir 41,45% des suffrages. 

Il devance nettement Jonathan Munoz, ex-directeur de cabinet du maire sortant (qui ne se représentait pas) qui totalise 26,36% et fait basculer à droite une ville dirigée pendant 12 ans par le socialiste Michel Gourinchas. Jean-Hubert Lelièvre du parti Les Républicains arrive en troisième position avec 24, 37% des suffrages et juste une centaine de voix de moins que le candidat de gauche. Le quatrième candidat Damien Bertrand totalise 7, 81% des voix. 

"Il y a une satisfaction personnelle et collective" a déclaré le nouveau maire de Cognac, "je sentais un vent de fraicheur depuis plusieurs mois autour de ma candidature". Il avouait ne pas être surpris par sa victoire "même si je ne pensais pas avoir un si grand écart avec Jonathan Munoz". Le candidat socialiste avouait sa déception : "on s'attendait à avoir un match Morgan Berger-Jonathan Munoz au second tour, il n'a pas eu lieu parce que la participation n'était pas là, et puis le projet "terre à terre" à mieux fonctionné que la vision prospective et écologique que nous avions". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu