Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Municipales à Colombes : la victoire de l'écologie et des quartiers

Par

Dimanche soir dans les Hauts-de-Seine, les écologistes ont réalisé une prise de guerre : Colombes et ses 85 000 habitants, dirigée depuis 2014 par Nicole Goueta (LR). Le nouveau maire, Patrick Chaimovitch, entend mener une politique écologiste mais aussi très sociale.

Patrick Chaimovitch, nouveau maire de Colombes Patrick Chaimovitch, nouveau maire de Colombes
Patrick Chaimovitch, nouveau maire de Colombes © Radio France - Lisa Guyenne

C'est en grande partie auprès des quartiers que Patrick Chaimovitch a fait campagne. Alors, c'est en toute logique dans un quartier populaire, celui des 4-Chemins, qu'il a choisi de faire sa première apparition au lendemain de son élection, ce lundi. Une visite qui se transforme en bain de foule : "Félicitations, monsieur !", lui lance une passante. Un homme l'apostrophe : "On a un petit jardin, et on a planté un figuier ce matin. En votre honneur. Si les figues sont bonnes, ça voudra dire que vous êtes un excellent maire !

Publicité
Logo France Bleu
Un riverain montre en photo le figuier "planté en l'honneur du maire" © Radio France - Lisa Guyenne

A le voir ainsi, on dirait que tout le monde le connaît et l'apprécie. Mais il faut dire que ses partisans sont venus en nombre, cet après-midi. Et puis, "nous avons fait campagne pendant un an", explique le nouveau maire. "Ça porte ses fruits."

"On a doublé notre nombre de voix entre les deux tours"

Pourtant, rien n'était joué au soir du premier tour : le 15 mars, Patrick Chaimovitch était mené face à la maire sortante, avec 30% des voix contre 34% pour Nicole Goueta (LR). Mais en trois mois, il parvient à renverser la vapeur, passant de 5 889 votes à 10 403 : "On a doublé notre nombre de voix entre le premier et le second tour, c'est impressionnant." Impressionnant, mais pas surprenant, estime Adda Bekkouche, l'un de ses colistiers. Selon lui, les habitants des quartiers ont besoin d'un programme social et plus vert. "Nous sommes d'abord une liste de rassemblement des gauches. Et l'écologie, c'est une valeur de gauche. Parce que ceux qui seront le plus vulnérables en cas de crise écologique majeure, ce sont ceux qui sont vulnérables socialement." 

Un vote anti-Goueta ?

Mais Patrick Chaimovitch a conscience qu'il ne doit pas sa victoire qu'à ses idées : dans les quartiers, il a aussi bénéficié de l'impopularité de la maire sortante, Nicole Goueta : "Elle a complètement oublié ces quartiers pendant son mandat. Ou alors, elle a fait en sorte de les transformer en chassant les plus pauvres, en faisant comprendre qu'elle ne voulait pas des plus pauvres ici. Il y a eu une révolte de la part des habitants, qui se sont dit "mais ce n'est plus possible, on se fait mépriser". Alors ils ont réagi, et ils ont cru en nos propositions."

"On attend de voir du concret"

Charge à lui et à son équipe, désormais, de faire ses preuves. Car comme ailleurs, Colombes n'échappe pas au désintérêt des gens pour la politique : "C'est toujours pareil de toutes façons : droite, gauche, écolo... On attend de voir du concret", lance un riverain. "Ici, on est habitué à la politique, à l'alternance droite-gauche, et aux promesses pas tenues." Dimanche soir, il n'est pas allé voter. Comme 57% des citoyens de Colombes.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu