Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Élections

Municipales à Douai : entre dynamisme du centre-ville et sécurité

-
Par , France Bleu Nord

Sept candidats se sont déclarés à ce jour pour les élections municipales à Douai qui auront lieu les 15 et 22 mars. Entre les rideaux de magasin fermés dans le centre-ville et la montée du sentiment d'insécurité, quelles mesures sont-elles mises en avant ?

Sept candidats visent pour le moment la mairie de Douai.
Sept candidats visent pour le moment la mairie de Douai. © Radio France - Willy Moreau

Qui dirigera la 8ème ville du Nord au matin du 23 mars ? Sept candidats se présentent pour le moment aux élections municipales de Douai dont le maire sortant, Frédéric Chéreau. Comment re-dynamiser le centre-ville où de nombreux locaux commerciaux sont vacants ? Quelles mesures mettre en place pour diminuer le sentiment d'insécurité ? Quelques éléments de programme avant le vote les 15 et 22 mars. 

Ramener les commerçants en centre-ville

Ce jeudi après-midi, de nombreux passants parcourent les rues commerçantes de Douai. Non, le centre-ville n'est pas désert mais il montre les stigmates d'un dynamisme en berne. Des rideaux de fer fermés, des vitrines vides recouvertes d'affiches diverses, c'est aussi une réalité de Douai. 

"C'est en cours, la stratégie est en place depuis trois-quatre ans, explique le maire PS sortant, Frédéric Chéreau qui souhaite rester dans la continuité de son mandat précédent. Ce qu'il faut faire, nous sommes en train de le faire. _Nous rachetons des bâtiments commerciaux_, seul ou avec nos partenaires, pour remettre des habitants, remettre des commerces. Un travail de ce type sur le centre-ville ne se fait pas en un claquement de doigt mais la machine est pleinement lancée et il y a des résultats. Des promoteurs viennent nous voir parce qu'ils sont intéressés pour investir dans le centre-ville de Douai."

"Le maire sortant n'a activé aucun levier pour défendre le commerce à Douai", lui répond le candidat Rassemblement National, Thibaut François. Garder les commerces et en attirer, passe pour lui par la baisse des impôts locaux, la refonte de la circulation en centre-ville avec l'arrêt des zones à 30 km/h ou la gratuité des parking le week-end. Car il est impossible à Douai de chasser totalement la voiture renchérit la candidate La République en Marche/Modem/Agir, Coline Craeye. 

"En revanche, on peut avoir des mesures incitatives pour utiliser davantage les transports en commun, complète-t-elle. Je suis favorable pour qu'on instaure à Douai et le Douaisis, la _gratuité des transports en commun_. Cela profiterait à tout le monde, je pense notamment au quartier Frais-Marais. Nous le défendrons auprès de l'agglomération". Coline Craeye souhaite également instaurer des pôles de commerce au sein du centre-ville en rassemblant par quartier, les commerces de bouche ou de textile par exemple. 

Faut-il encore que ces commerces soient pérennes. C'est pourquoi le candidat rattaché UDI/Les Républicains, Thierry Tesson, souhaite s'appuyer sur l'expérience des commerçants bien installés pour donner leur avis sur les projets d'implantation via un office municipal du commerce : "Je crois qu'il faut leur donner la parole et leur laisser la main. On choisira les gens qui pourront s'intégrer dans un schéma. L'idée c'est d'offrir aux habitants de Douai, les conditions d'un commerce complet"

Sécuriser le centre-ville

Le sentiment d'insécurité partagé par tous les candidats est confirmé par les récents chiffres de la délinquance publiés par la préfecture du Nord. Augmenter la sécurité c'est lutter notamment contre la pauvreté, selon Frédéric Chéreau : "Nous pouvons agir au niveau scolaire voire péri-scolaire. Nous pouvons proposer autre chose aux enfants que de tourner en rond dans leur quartier. Je pense qu'il faut en faire davantage. L'aspect social est important". Frédéric Chéreau veut également redéployer les 200 caméras vidéo-surveillance sans couvrir la ville en intégralité. 

"Financièrement c'est impossible, explique le maire sortant. Il est possible que nous fassions _des extensions en centre-ville_. Pour les quartiers périphériques, la vraie difficulté est que si nous voulons récupérer les images au central à la police municipale, il faudrait surdimensionner les serveurs et ça risque de coûter très très cher d'installer la fibre optique. Ce sont des questions techniques qui ont leur importance"

Au contraire, la candidate LREM/Modem/Agir, Coline Craeye, prévoit de créer un centre de surveillance urbain dont le coût n'est pas encore défini mais "qui sera élevé" : "Ce sera le même coût que l'argent public déployé pour le restaurant gastronomique qui a vu le jour à Douai". Elle souhaite également augmenter les effectifs de police municipale tout comme Thierry Tesson qui propose quant à lui de bâtir une maison de la tranquillité publique : "Dans laquelle on aurait des policiers des polices nationale et municipale avec un lieu en centre-ville où toutes les plaintes seront enregistrées et avec un nouveau centre de supervision des caméras de vidéo-surveillance"

Généraliser et redéployer les caméras de vidéo-surveillance, c'est aussi l'objectif de Thibaut François qui souhaite également doubler les effectifs de police municipale et les "réarmer moralement", autrement dit : "nous serons non pas du côté des délinquants, mais nous défendrons les policiers municipaux"

Les candidats déclarés à la mairie de Douai

  • Jacques Brénot (sans étiquette)
  • Frédéric Chéreau (PS)
  • Coline Craeye (LREM/Modem/Agir)
  • Thibaut François (RN)
  • Jean-Luc Frydman (sans étiquette)
  • François Guiffard (sans étiquette)
  • Thierry Tesson (UDI/LR)
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu