Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Eric Corréia, candidat aux municipales à Guéret : "nous sommes sereins"

-
Par , France Bleu Creuse

Le 28 juin, les habitants de Guéret auront le choix entre quatre candidats, les mêmes qui se sont affrontés au 1er tour de ces élections municipales. Ils sont nos invités toute cette semaine et ce vendredi matin nous avons rendez-vous avec Eric Corréia.

Eric Corréia, candidat à la mairie de Guéret
Eric Corréia, candidat à la mairie de Guéret © Radio France - Sophie Peretti

La liste d'Eric Corréia "Guéret 2020" a viré en tête au soir du 1er tour des élections municipales à Guéret. Elle a recueilli près de 33% des suffrages exprimés. "C'est une belle chose, explique Eric Corréia. Nous avons fait une campagne propre, nous avons fait une campagne pour Guéret, une campagne de propositions. 70 propositions ont été faites, détaillées, un an de travail, parce que nous estimons que les citoyens doivent être éclairés, informés, de ce que nous allons faire". Et Eric Corréia de mettre en avant la composition de sa liste "sur 35 personnes, il y a 29 colistiers qui sont nouveaux, qui n'ont jamais exercé de responsabilités municipales. C'est ce renouveau et cette force que nous voulons mettre au service des Guérétois".

Continuer à convaincre

"On va continuer à expliquer notre programme, notre vision des choses de manière à arriver en tête au second tour mais nous avons effectivement une certaine sérénité. Tout le travail qui a été fait avant le 1er tour compte et nous nous inscrivons dans cette continuité là pour continuer à convaincre les Guérétois et les inviter à aller voter. Nous avons refait un journal qui va être distribué dans les boites aux lettres prochainement. Et puis on utilise pas mal le numérique comme d'autres. Le ministre de l'intérieur a annoncé que peut-être un certain nombre de réunions publiques seraient possibles.  Nous verrons et nous adapterons notre campagne en fonction des dispositions qui seront prises".

Nous avions anticipé une nécessité de changement de mode de vie

"Un virus, le covid-19, de la taille du micron a mis le monde à genou ! Il faut bien en tirer quelques conséquences mais nous les avions anticipés. Parce que le résultat de ce virus et de cette pandémie, c'est un dérèglement de la planète et la biodiversité. On ne peut plus vivre comme on vivait avant. L'homme détruit quelque part la planète et donc il faut prendre soin de celle-ci et nos propositions en tenaient compte. Mais nous étions ferme sur nos convictions avant et nos convictions n'ont pas changé. Aujourd'hui, la fin de la planète arrive alors qu'est-ce qu'on veut ? Est-ce qu'on veut agir ? Et ne pas opposer la problématique de la fin de planète avec la problématique de fin de moi ? Ce ne sont pas les plus pauvres qui doivent faire les frais des politiques écologiques qui doivent être mise en oeuvre. Il faut concilier tout ça et c'est ensemble que nous y arriverons". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess