Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Élections

Municipales : à la prison de Châteauroux, on informe les détenus sur leur droit de vote

-
Par , France Bleu Berry

À un mois et demi des municipales, on est pas toujours bien informé de la manière dont cette élection se déroule, d'autant plus lorsque l'on a pas accès à autant d'informations que l'on voudrait. Pour y remédier, la prison de Châteauroux a organisé un atelier "spécial élections".

Le center pénitentiaire de Châteauroux
Le center pénitentiaire de Châteauroux © Radio France - Lisa Guyenne

Il faut d'abord montrer patte blanche à l'entrée ; puis passer les nombreux sas et portiques métalliques, avant d'accéder à la salle commune. Ici, réunis en cercle, une vingtaine de détenus ont répondu présent pour assister à cet échange avec Émilie Chevalier, professeure de droit public à l'université de Limoges. 

"Combien gagne un maire ?"

Pendant une heure et demie, la professeure revient sur l'histoire des municipales, les fonctions du maire, l'utilité du vote, et répond aux questions des détenus. et elles sont nombreuses. "Combien gagne un maire ?", "à quoi ça nous sert de voter ?", "comment on fait pour présenter une liste ?", "tout le monde peut devenir maire ?" On plaisante au passage sur Patrick Balkany, le maire de Levallois-Perret, actuellement en prison.

Il y a aussi des questions pratiques : "comment faire une procuration ?" notamment. Car oui, les détenus ont bien le droit de vote, rappelle Mayline Chauvat, directrice pénitentiaire d'insertion et de probation. "On s'est aperçu qu'ils avaient dans l'idée que, parce qu'ils étaient en détention, ils ne pouvaient pas voter. Or, ce n'est pas le cas : tant qu'une décision de justice ne les prive pas de leurs droits civiques, ils ont tout à fait le droit de voter." Pour ce faire, ils peuvent soit demander une permission de sortie pour se rendre au bureau de vote, soit donner une procuration à un proche.

"J'ai 50 ans, je n'ai jamais voté. Il faut bien commencer un jour !"

À la fin de l'intervention, les détenus nous livrent leur ressenti. "Ça ne sert à rien, toutes façons ils ne nous écouteront pas, nous qui sommes en prison", lâche un détenu un peu agacé. Les impressions sont plus positives dans l'ensemble. "La politique, c'est pas que ça me passionne, mais ça m'intéresse. Du coup, je vais voter", explique un jeune homme.

"C'est très bien, j'ai appris beaucoup de choses, j'y vois plus clair maintenant", nous confie un autre détenu. "J'ai 50 ans, je n'ai jamais voté de ma vie... Comme je veux me réinsérer complètement dans la société, je me suis dit que j'allais commencer par ça. Il faut bien commencer un jour !"

Le reportage de France Bleu Berry au centre pénitentiaire de Châteauroux

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu