Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Libourne : la sécurité au cœur de la campagne du candidat de droite Christophe Gigot

-
Par , France Bleu Gironde

Conseiller municipal d'opposition, Christophe Gigot présente une liste à Libourne soutenue par Les Républicains mais aussi le Mouvement Radical et le Mouvement de la Ruralité. Sa campagne est axée majoritairement sur le thème de la sécurité.

Christophe Gigot, candidat de droite à la mairie de Libourne en mars 2020
Christophe Gigot, candidat de droite à la mairie de Libourne en mars 2020 © Radio France - Laëtitia Heuveline

La création d'une liste à droite a t-elle été difficile ?

Christophe Gigot : Non, il n'y pas eu de difficulté particulière au niveau des Républicains, c'est simplement que personne ne s'est lancé au niveau des élus actuels. Selon moi entre le maire actuel Philippe Buisson et les autres candidats, l'offre était assez insatisfaisante, j'ai sollicité des connaissances pour pouvoir proposer aux Libournais une liste sur les valeurs de la droite et du centre. Selon moi, il faut réformer cette ville et changer beaucoup de choses. 

Que reprochez-vous au maire actuel ?

Le terme de reproche est mal choisi, nous voulons être davantage une force de proposition qu'une force d'opposition stérile sur tout ce qui a pu être fait. J'ai participé en tant que conseiller municipal au vote de certaines délibérations comme la transformation des quais mais sur beaucoup de sujets nous ne sommes pas d'accord. En premier lieu, la sécurité.
Nous souhaitons le doublement des caméras, nous voulons recruter huit policiers municipaux dès notre élection et mettre en oeuvre un centre de visionnage 24h/24 des images de vidéosurveillance.

C'est également une proposition de votre opposant d'extrême droite, vous vous rapprochez de certaines de ses idées ?

Non pas du tout ! On a des sujets communs et certaines mesures proposées par le maire socialiste, il y en a aussi qui se rapprochent des notres ! C'est un consensus dans l'analyse de la situation. Force est de constater aujourd'hui que la mise en oeuvre des actions n'a pas suivi. 

Vous êtes face à un maire qui pense pouvoir être élu dès le premier tour, comment le vivez-vous ?

Je le vis bien parce que la pression est davantage sur lui. On va vraiment voir le 15 mars 2020 si son action a été vraiment plébiscitée par les Libournais ! Si tel est le cas je le féliciterai mais j'ai des doutes !

Les candidats déclarés à Libourne

  • Philippe Buisson : maire sortant PS
  • Christophe Gigot : Les Républicains
  • Hélène Halbin : Lutte Ouvrière
  • Gonzague Malherbe : Rassemblement National
  • Charles Pouvreau : sans étiquette
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu