Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Mont-de-Marsan : le Nouvel Elan populaire présente sa liste et son programme

-
Par , France Bleu Gascogne

35 noms. Ceux de la liste du Nouvel Elan Populaire à Mont-de-Marsan. La liste d'union de la gauche réunit Parti Socialiste, Parti Communiste, Parti de Gauche, Europe Ecologie les Verts et Génération Ecologie. Elle a été présentée ce jeudi soir au ciné le Royal.

Prséentation de la liste d'union de la gauche "Le Nouvel Elan Populaire" à Mont-de-Marsan
Prséentation de la liste d'union de la gauche "Le Nouvel Elan Populaire" à Mont-de-Marsan © Radio France - Valérie Mosnier

17 femmes, 18 hommes et une moyenne d'âge de 52 ans. Des retraités, des fonctionnaires, des salariés du privé, des professions libérales et une étudiante. Le Nouvel Elan Populaire, emmené par le jeune socialiste de 32 ans, Jean-Baptiste Savary a présenté sa liste et son programme ce jeudi soir au cinéma Le Royal. 

Une liste avec des novices et des expérimentés

Sur cette liste environ un tiers des personnes ont déjà candidates lors de précédentes élections ou sont actuellement dans l'opposition municipale. C'est le cas de Céline Piot, du Parti de Gauche,  du communiste Alain Baché, de l'avocat Frédéric Dutin et Renaud Lahitète.

Mais il y a aussi de nouvelles têtes ! La benjamine a 18 ans. Si elle fait ses début en politique, elle n'est pas pour autant complètement une inconnue puisqu'il s'agit de Louise Labeyrie, la fille de Philippe Labeyrie, maire de Mont-de-Marsan pendant 25 ans. 

"Le pari que l'on a fait c'est d'associer des anciens élus et des plus jeunes. Des anciens qui ont de l'expérience pour nous encadrer, il faut qu'il y ait une formation qui se fasse.  Il y a également l'idée de représenter toutes les catégories socio-professionnelles avec des gens de la Base, de l'hôpital, des collectivités, mais aussi de l'abattoir, les travaux publics... et aussi les quartiers, la diversité de la ville. Il y a des retraités, mais je constate que la population vieillie aussi sur Mont-de-Marsan" explique Jean-Baptiste Savary avant de conclure : "C'est une liste qui est en phase avec son temps et avec ce qu'est Mont-de-Marsan aujourd’hui."

  1. Jean-Baptiste Savary (32 ans - Responsable administratif et financier)
  2. Céline Piot (49 ans - Professeur d'Histoire - Géographie) 
  3. Alain Baché (59 ans - Responsable administratif)
  4. Françoise Cavagné (57 ans - Directrice d'école)
  5. Frédéric Dutin (50 ans - Avocat)
  6. Françoise Latrabe (59 ans - Médecin) 
  7. Rhanem Goumi (37 ans - Directeur de Pôle santé)
  8. Sophie Avant (44 ans - Référent accueil)
  9. Jean-Noël Capdeville (63 ans - Professeur d'EPS)
  10. Valérie Bonnemaison (63 ans - Secrétaire retraitée) 
  11. Renaud Lahitète (61 ans - Avocat) 
  12. Gladys Luque (33 ans - Animatrice)
  13. Gilles Béziat (63 ans - Agent de la Mutualité Sociale Agricole) 
  14. Margaux Fritsch (22 ans - Aide-soignante)
  15. Jean-Michel Pennel (91 ans - Agent d'accueil retraité) 
  16. Joëlle Dastugue (60 ans - Retraitée de la fonction publique) 
  17. Abderrazak Abouelfadel (53 ans - Gardien Office public HLM)
  18. Sandra Minot (43 ans - secrétaire) 
  19. Jean-Marc Thomas (54 ans - Technicien mobilité douce) 
  20. Louise Labeyrie (18 ans - Etudiante en Médecine) 
  21. Jean Dupouy (65 ans - Instituteur retraité) 
  22. Diane Legodou (28 ans - Assistante pédagogique et d'éducation)
  23. Cédric Collard (45 ans - Ancien éco-garde)
  24. Chantal d'Uzer (73 ans - Médecin retraitée)
  25. Laurent Garrido (51 ans - Technicien hospitalier) 
  26. Danièle Bonnin (70 ans - Retraitée du secteur médico-social)
  27. Olivier Yao (48 ans - Educateur) 
  28. Régine Lassalle-Bujon (65 ans - Infirmière retraitée) 
  29. Bertrand Faye (40 ans - Chargé d'affaires Travaux Publics) 
  30. Valérie El Bakkali (58 ans - Infirmière retraitée) 
  31. Yves Saphy (72 ans - Enseignant retraité) 
  32. Agnès Moulin (62 ans - Assistante sociale retraitée) 
  33. Romain Cazade (33 ans - Conseiller en insertion professionnelle) 
  34. Babette Soulignac (60 ans - Animatrice syndicale) 
  35. Jean-Claude François (59 ans - Employé d'abattoir) 

Prêt à faire campagne

Une fois les 35 co-listiers présentés, six d'entre-eux ont pris la parole pour détaillé le programme en six thèmes : développement économique, agriculture, environnement, urbanisme, éducation, jeunesse, culture, santé et démocratie locale. 

La question du centre-ville sera l'un des sujets majeurs de la campagne. Pour le redynamiser, la liste a déjà des idées : réinvestir les Halles en y installant par exemple un magasin de producteurs dédié aux circuits courts et à l'alimentation bio, créer un guichet unique de conseils en développement durable, rénovation énergétique et thermique. Présentées comme "le navire amiral", les Nouvelles Galeries serviraient pour du logement, la création d'une halle des initiatives pour les associations. Il y a aussi la proposition des transports en commun gratuits sur l'agglomération, la valorisation des arènes en dehors des fêtes avec des concerts, des matchs, créer une salle de concert au hall de Nahuques, le reverdissement des places, le développement de pistes cyclables, développer une filière en ingénierie climatique, valoriser l'Hippodrome des Grands Pins, lancer l'expérimentation Territoire Zéro Chômeur de logue durée, etc... 

Reste la question du financement ? Elle n'a pas été abordée directement, mais quand on pose la question Jean-Baptiste Savary répond : "Si on arrive à redynamiser cette ville, on va faire revenir de la population, des entreprises. Même si les dotations de l'Etat stagnent ou baissent, il y  aura une dynamique sur les rentrées fiscales sans forcément avoir besoin, c'est pas encore tranché, de toucher à la fiscalité. Nous misons sur cette grande dynamique pour arriver à réaliser nos projets."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess